Pratiques d’agriculture régénératrice

Growing Roots

Growing Roots est un programme pilote d’agriculture régénératrice de deux ans axé sur la santé des sols. Le programme a été  lancé en 2022 par ALUS avec le soutien de General Mills. Avec ce programme, ALUS continue d’expérimenter des offres de projets sur le terrain, en explorant comment des pratiques agricoles modifiées peuvent produire des services écosystémiques et améliorer la biodiversité sur les terres agricoles et au-delà.  

L’objectif de ce programme pilote est de tester l’offre de programmes d’agriculture régénératrice sur le terrain en utilisant le modèle ALUS. L’un des principaux objectifs du programme pilote est d’initier les agricultrices, agriculteurs et grands éleveurs aux principes de l’agriculture régénératrice. Les participants à ce projet pilote sont invités à instaurer sur leurs terres des projets bénéfiques à la santé du sol, avec un soutien financier et des conseils techniques de la part de mentors et d’un comité consultatif composé de producteurs expérimentés dans la mise en œuvre de pratiques régénératrices.

Parallèlement au déploiement de projets ancrés dans les principes régénérateurs, le projet pilote se concentrera sur la facilitation du transfert d’informations et de l’échange de connaissances entre les participants au programme, les comités ALUS, les mentors et le comité consultatif. Le programme Growing Roots encouragera l’apprentissage entre pairs et le développement de réseaux locaux riches en interactions entre des producteurs intéressés par la mise en œuvre de pratiques et de principes régénératifs sur leurs terres. 

Les collectivités d’ALUS Assiniboine West, ALUS Saskatchewan Assiniboine Project et ALUS Seine Rat Roseau participent au programme pilote. Pour plus d’informations, contactez votre coordonnateur local ou la chargée du programme Growing Roots, Nicole Baldwin, à [email protected]. 

6 principes clés des pratiques d’agriculture régénératrice

Comprendre le contexte

Il n’existe pas deux fermes ou ranchs identiques, et les principes de l’agriculture régénératrice doivent être mis en œuvre en fonction du contexte environnemental, économique et culturel de chaque exploitation agricole.

Minimiser les perturbations du sol

Le sol est très poreux, comme une éponge, et le travail du sol affaiblit sa structure. Il s’affaisse sur lui-même, se durcit et, avec le temps, perd sa capacité à absorber l’eau ou à permettre aux racines de pousser. La réduction ou l’élimination du travail du sol, ainsi que la limitation d’autres perturbations comme le surpâturage et l’application excessive de nutriments et de pesticides, peuvent inverser ce processus.

Maximiser la diversité végétale

De nombreux problèmes auxquels les agriculteurs et les grands éleveurs doivent faire face – tels que les parasites, les maladies et le mauvais cycle des nutriments – peuvent être attribués à un manque de diversité dans le système agricole. L’inclusion d’un plus large éventail de plantes et d’animaux dans le système réduit la pression exercée par les ravageurs et les maladies, tout en favorisant la biodiversité et en améliorant la santé des sols.

Garder le sol couvert

En gardant le sol couvert de plantes vivantes et de résidus de culture, on le protège du vent, du soleil, des fortes pluies et d’autres éléments qui l’érodent et endommagent les organismes qui vivent dans le sol.

Maintenir des racines vivantes toute l’année

Les plantes vertes et vivantes sont la base de l’écosystème du sol. Alors que la plupart des cultures ne poussent que quelques mois par an, cultiver des plantes en permanence tout au long de l’année permet de conserver les nutriments et d’augmenter l’apport de nourriture aux êtres vivants du sol, ce qui entraîne la séquestration du carbone, une eau plus propre et une meilleure fonction du sol.

Intégrer le bétail

L’intégration du bétail en pâture sur les terres cultivées est bénéfique pour les plantes et le sol de nombreuses façons. La coupe naturelle stimule la croissance de nouvelles plantes, les engrais naturels invitent les insectes utiles à aérer le sol et à répandre la matière organique, et les mouvements du bétail augmentent le cycle des éléments nutritifs en piétinant les résidus de culture. Chaque agriculteur aborde ses pratiques différemment en fontion de sa réalité, qu’il s’agisse du climat, du type de sol, de la topographie, de l’historique des cultures, des marchés, de la main-d’œuvre ou de l’équipement.

Le programme Growing Roots
en un coup d’oeil

participants inscrits

acres ciblés

projets proposés

Un investissement de 2.3M$ US

Des nouvelles du terrain

2022, une année record pour les participants d’ALUS Montérégie

2022, une année record pour les participants d’ALUS Montérégie

MONTÉRÉGIE, LE 15 DÉCEMBRE 2022 – Le 14 décembre dernier, la Fédération de l’UPA de la Montérégie et ALUS Canada ont souligné les efforts d’agricultrices et d’agriculteurs qui se sont engagés, pour une période de 5 ans, à améliorer l’environnement en participant au...

Notre partenaire

General Mills Logo.