Souligner la réussite et renforcer la collaboration lors des rencontres de terrain ALUS

L’équipe d’ALUS s’est réunie dans le

cadre de trois événements régionaux aux

quatre coins du pays pour célébrer ses

réussites et tout le travail accompli ensemble.

Conférence de la division de l’Est 

En septembre 2023, les membres de l’équipe ALUS du Québec et de l’Ontario se sont rendus à Sarnia dans le cadre de la conférence de la division de l’Est. Le groupe a parcouru quinze sites en autobus et s’est arrêté pour en visiter huit et y entendre parler des retombées, de la gestion et de la mise en œuvre des projets de manière plus détaillée. Organisées par ALUS Lambton, les visites de projets ont permis aux membres de l’équipe nationale d’ALUS, aux coordonnateurs et coordonnatrices du programme et aux membres des comités consultatifs de partenariat (CCP) d’échanger et d’apprendre des producteurs agricoles de la région.  

La visite a débuté par la ferme Miller, où les participants ont eu l’occasion d’explorer six acres de prairie à herbes hautes. Ce projet crée un habitat pour la faune et la flore et contribue à filtrer les eaux de ruissellement des exploitations agricoles.  

Le groupe s’est ensuite arrêté à la ferme Tennyson, où l’on a présenté un projet de lutte contre l’érosion visant à stabiliser un ravin hautement érodable. Aubrey Lang, copropriétaire et exploitant de la ferme Tennyson, a exposé les raisons qui l’ont poussé à adopter des pratiques environnementales, notamment dans le cadre du projet ALUS. Le site du projet est devenu un milieu humide qui profite à la faune locale et contribue à la conservation des sols et à la gestion des eaux de ruissellement agricoles. 

La visite s’est poursuivie à la ferme Robson où les participants ont découvert le projet de restauration du bassin versant du ruisseau Clay, projet qui s’étend sur huit kilomètres le long de cet important affluent de la rivière Sainte-Claire.  

L’équipe a ensuite visité la ferme de Jerry et Glenda Young. Leur projet ALUS comprend un site comptant plusieurs milieux humides qui détournent les eaux de drainage de surface et par canalisations enterrées pour qu’elles ne s’écoulent pas directement dans le ruisseau Clay. Pour en savoir plus, regardez la vidéo de présentation du projet de Jerry et Glenda.  

L’un des points forts de l’événement a été l’arrêt au site de production de semences indigènes d’Ontario NativeScape. Ce projet est né de la volonté d’encourager la présence de plantes de prairie à herbes hautes cultivées localement à travers la province. Le site s’est développé et produit maintenant plus de 40 espèces indigènes de fleurs et cinq de graminées. Ontario NativeScape est un chef de file de la restauration des prairies à herbes hautes dans le sud de l’Ontario et un partenaire précieux pour les collectivités ALUS de toute la région. 

Le groupe s’est ensuite rendu sur la ferme de Mary Ellen King. Les terres appartiennent à la famille King depuis les années 1830. En collaboration avec ALUS, les King ont mis en œuvre de nombreux projets, dont des milieux humides, des bandes riveraines, des habitats forestiers, des haies brise-vent, des haies-clôtures et des prairies à herbes hautes indigènes. En plus d’embellir le paysage, le projet principal de milieux humides détourne les eaux de drainage de surface provenant des 1075 acres de terres agricoles vers des bassins de décantation, offrant ainsi une solution basée sur la nature efficace pour nettoyer les eaux pluviales.  

L’équipe d’ALUS tient à exprimer sa sincère gratitude à Lindsay Buchanan, coordonnatrice d’ALUS Lambton, et à Ian Cameron, technicien en habitat, pour l’excellent travail qu’ils ont accompli en organisant cette journée de visites pour leurs collègues du Québec et de l’Ontario. 

 

Conférence de la division de l’Ouest  

En Alberta, les membres de l’équipe nationale d’ALUS ont rencontré les coordonnateurs et coordonnatrices ainsi que les membres des CCP de la province à Sundre, au nord de Calgary. L’enthousiasme pour ALUS est palpable chez les Albertains, et ce fut un plaisir de voir la collectivité ALUS du comté de Mountain View accueillir les participants des quatre coins de la province et des membres de l’équipe nationale de tout le pays.

Le groupe a eu l’occasion de visiter plusieurs sites de projets dans le comté de Mountain View. La première visite a eu lieu à la ferme Little Loaves, au nord de Sundre, en Alberta. Avec l’aide de leurs deux enfants, les propriétaires, Jerremie et Rita Clyde, gèrent un troupeau de yacks et des hectares de prairies et de forêts.  

Dans le cadre d’une visite à pied à travers la forêt de peupliers et les prairies de la propriété, Jerremie a parlé de son exploitation et des nombreux avantages que procurent ses projets ALUS pour gérer les ressources en eau, procurer un habitat pour la faune et assurer la santé des pâturages, grâce à l’utilisation de clôtures respectueuses de la faune pour le pâturage intensif en rotation. 

Le groupe s’est aussi rendu à la ferme Vancuren, juste à côté, pour assister à une présentation sur la santé des fourrages et des pâturages donnée par Greg Paranich, spécialiste en agriculture de terrain à la Grey Wooded Forage Association. Il a décrit l’importance de maintenir le sol couvert et d’augmenter la capacité de rétention d’eau du sol. La famille Vancuren a mis en place une pratique de pâturage tardif pour améliorer la fonction écologique de ses terres. 

Deuxième arrêt : la région rurale de Bearberry où l’on retrouve le site de bio-ingénierie du ruisseau Temple, projet réalisé en collaboration avec le comté de Mountain View, l’Alberta Conservation Association et Cows and Fish.

Kelsey Spicer-Rawe, spécialiste des zones riveraines chez Cows and Fish, a décrit les caractéristiques de ce projet novateur et florissant de restauration des zones riveraines. On y a enfoncé des pieux vivants jusqu’à la nappe phréatique, une solution naturelle pour lutter contre l’érosion le long du ruisseau Temple. Le projet a permis de développer les connaissances sur le déploiement de cette pratique novatrice. 

Finalement, le groupe s’est arrêté chez les Lovell. Leur projet ALUS de milieu humide offre un habitat pour les oiseaux aquatiques de la région. Les Lovell ont présenté leur système d’abreuvement d’appoint, qui offre au troupeau de l’eau fraîche et propre tout au long de l’année, tout en l’empêchant de perturber l’habitat du milieu humide. Pour en savoir plus, regardez la vidéo de présentation du projet de Dean et Lesley Lovell.  

La conférence de terrain de l’Ouest a également été marquée par la remise des prix Dave Reid. En effet, au cours du souper qui a suivi les visites, le prix Dave Reid 2023 a été remis à Wayne et Jesse Pukalo pour les efforts exceptionnels qu’ils ont toujours déployés en faveur du développement du programme ALUS dans leur collectivité. ALUS y a également souligné le travail d’un des deux finalistes, Bruce Beattie, un remarquable ambassadeur d’ALUS qui a d’ailleurs récemment été intronisé au temple de la renommée de l’agriculture de l’Alberta.  

ALUS tient à remercier Lorelee Grattidge, coordonnatrice du comté de Mountain View, qui s’est surpassée pour l’organisation de la conférence de l’Ouest. 

Conférence de la division des Prairies

La division des Prairies d’ALUS couvre le Manitoba et la Saskatchewan. Les coordonnateurs et coordonnatrices du programme ALUS et les membres des CCP de ces deux provinces se sont réunis avec des membres de l’équipe nationale d’ALUS à Onanole , près du parc national du Mont-Riding au Manitoba. Là, ils ont eu l’occasion de tisser des liens et de partager les réussites de leurs collectivités respectives. 

Les participants de la conférence ont visité deux sites de projet. Le premier site était Green Beach Farm & Food, l’exploitation agricole de Zack Koscielny, participant d’ALUS, située au sud-ouest d’Onanole. Zack Koscielny a récemment mis en œuvre une variété de projets avec ALUS, dont 3 zones tampons pour pollinisateurs aménagées en 2022, totalisant 1,4 acre. 

En outre, Zack s’est joint à Grazing Forward et Growing Roots, deux projets pilotes d’ALUS axés sur les pratiques de pâturage améliorées et d’agriculture régénératrice. Zack a inscrit 50 acres de pâturages au programme Grazing Forward, avec une densité cible de 80 000 livres/acre et une période de repos cible de 90 jours.  Il a aussi semé 139 acres supplémentaires de divers mélanges de cultures de couverture auxquels il a ajouté 98 acres supplémentaires à l’été 2023. La gestion du sol comprend diverses pratiques, dont la culture sans travail du sol, le roulage au rouleau crêpeur et le pâturage.  

Le deuxième site visité était la Northam Family Farm. Doug Northam a créé un site de permaculture en 2022 et a planté des arbres et arbustes fruitiers sur 280 mètres de talus entourés de baissières creusées en amont pour le stockage de l’eau. Les talus et les baissières ont été ensemencés d’un mélange de plantes vivaces pour pollinisateurs. En 2023, les Northam ont ajouté deux sites de plantation forestière. 

Nous tenons à remercier les coordonnatrices d’ALUS Assiniboine West, Elisha Johnson-Jensen et Stephanie Manning, qui ont joué un rôle essentiel dans l’organisation de cette rencontre mémorable. 

 

L’équipe d’ALUS est fière de participer à la croissance et au développement des collectivités qui instaurent et entretiennent des projets ALUS à travers l’Amérique du Nord. L’une des principales forces du modèle ALUS réside dans la structure de l’organisation, dirigée localement par les collectivités.  

Les conférences de terrain annuelles sont essentielles pour cultiver un fort sentiment d’appartenance au sein d’un réseau de collectivités poursuivant un objectif commun. Chacune dans leur coin de pays, mais ensemble, des personnes dévouées travaillent dur pour aider les producteurs et productrices agricoles à mettre en œuvre des solutions nature dans leurs collectivités, contribuant ainsi à montrer la voie à suivre en matière d’environnement. 

Paul Caplette, un gardien de l’environnement en Montérégie

Paul Caplette, un gardien de l’environnement en Montérégie

Paul Caplette, récipiendaire du prix Dave Reid 2022, et son frère Pierre sont propriétaires de la ferme Céréales Bellevue, une exploitation de grandes cultures en Montérégie. Les deux frères ont mis en place leurs premiers projets ALUS en 2018. À ces haies brise-vent...