Retombées positives pour les milieux humides dans les comtés de Peterborough et de Middlesex

Les producteurs agricoles de l’Ontario qui participent au programme ALUS continuent de jouer un rôle essentiel pour l’environnement.

An ALUS wetland project under construction in Middlesex County, 2023. Credit: ALUS.
Zone humide en construction (projet ALUS) dans le comté de Middlesex, 2023. Photo : ALUS

Toronto (Ontario) – Le 19 décembre 2023 

Le financement du ministère de l’Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs de l’Ontario soutient la création de milieux humides dans les collectivités ALUS Middlesex et ALUS Peterborough. 

Grâce à cette subvention d’un montant de 496 225 $, les producteurs agricoles qui participent au programme ALUS produisent des services écosystémiques pour leur collectivité grâce aux zones humides qu’ils instaurent ou restaurent. 

« Notre gouvernement continue de s’associer à ALUS pour aider les agriculteurs à améliorer l’infrastructure naturelle grâce à des initiatives d’amélioration et de restauration des milieux humides dans les régions rurales de l’Ontario », a déclaré Andrea Khanjin, ministre de l’Environnement, de la Conservation et des Parcs de l’Ontario. « Les milieux humides offrent des bénéfices économiques aux agriculteurs et aux collectivités rurales pour séquestrer le carbone et atténuer les sécheresses et les inondations. » 

Les milieux humides génèrent des retombées positives pour l’économie et les collectivités de l’Ontario. Ainsi, les zones humides filtrent l’eau, piègent le carbone et atténuent les sécheresses et les inondations. Une étude de l’Université de Waterloo a calculé que la valeur des écoservices de filtration fournis par les zones humides du sud de l’Ontario s’élevait à plus de quatre milliards de dollars. 

« Notre gouvernement reconnaît le rôle important que jouent les milieux humides pour la résilience au changement climatique, la mitigation des inondations et les possibilités de loisirs », a déclaré Graydon Smith, ministre des Ressources naturelles et des Forêts de l’Ontario. « Ce financement permettra de créer de nouvelles zones humides, ce qui profitera à la fois aux agriculteurs et à l’environnement. » 

Les participants au programme ALUS s’appuient sur la compréhension de leur environnement pour mettre en œuvre des solutions fondées sur la nature. Ces dernières sont axées sur les problèmes environnementaux locaux et offrent une valeur ajoutée à leurs collectivités et à l’économie. En participant à l’implantation de solutions nature, les agriculteurs démontre leur rôle essentiel dans la société en tant que producteurs de denrées alimentaires, mais aussi de services écosystémiques. 

A functioning wetland ecosystem on a farm in Middlesex County.
Un milieu humide sur une ferme du comté de Middlesex.

« Les agriculteurs ne cessent de m’impressionner par leur ingéniosité et leur volonté de faire avancer les choses », déclare Alyssa Cousineau, cheffe divisionnaire principale de la région des Grands Lacs chez ALUS. « Depuis que je travaille avec ALUS, j’ai eu l’occasion de voir grandir ce réseau d’agriculteurs qui mettent en œuvre des solutions fondées sur la nature. Cette croissance est attribuable en partie au soutien reçu, notamment celui du ministère de l’Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs de l’Ontario ainsi que celui de la ministre Khanjin. » 

Plus de 800 familles d’agriculteurs de l’Ontario gèrent plus de 4 500 acres de milieux humides. Chaque projet ALUS est sélectionné par un comité consultatif de partenariat composé d’agriculteurs et de représentants d’organismes locaux. ALUS offre une approche unique et locale aux enjeux de la résilience environnementale et de l’engagement agricole. Cette façon de faire est au cœur du succès de l’organisation, de son programme et de ses participants.

À propos d’ALUS

ALUS est une organisation caritative nationale qui offre de l’expertise, des ressources et un soutien financier direct à un réseau de 38 collectivités à travers six provinces. Plus de 1 600 productrices et producteurs agricoles y instaurent et préservent des solutions fondées sur la nature sur leurs terres. C’est ainsi qu’ils fournissent des services écosystémiques qui contribuent à lutter contre le changement climatique et la perte de biodiversité, au bénéfice des collectivités et des générations futures. Des projets tels des zones humides, des haies brise-vent, des bandes riveraines, des habitats fauniques, des pratiques agricoles adaptatives et autres solutions écologiques permettent d’assainir l’eau, d’accroître la biodiversité, de séquestrer le carbone, de lutter contre l’érosion, d’atténuer les effets des inondations et des sécheresses et de créer des habitats pour les pollinisateurs et la faune. Pour en savoir plus, consultez ALUS.ca 

Paul Caplette, un gardien de l’environnement en Montérégie

Paul Caplette, un gardien de l’environnement en Montérégie

Paul Caplette, récipiendaire du prix Dave Reid 2022, et son frère Pierre sont propriétaires de la ferme Céréales Bellevue, une exploitation de grandes cultures en Montérégie. Les deux frères ont mis en place leurs premiers projets ALUS en 2018. À ces haies brise-vent...

Sarah Wade sur la création de solutions environnementales efficaces

Sarah Wade sur la création de solutions environnementales efficaces

Un entretien avec Sarah Wade dans le cadre d’une série qui démontre les retombées positives des investissements dans des solutions fondées sur la nature. L‘environnement, la société et l’économie en bénéficient, créant ainsi un avenir meilleur pour tous.Basée dans le...