ALUS travaille avec des agriculteurs en Ontario et au Québec pour favoriser la biodiversité avec le soutien du WWF-Canada

Une subvention de 75 000 $ aide ALUS à créer et à améliorer les écosystèmes des prairies, des zones humides, des forêts et des zones riveraines.

 

Un brise-vent ALUS composé d’arbres et d’arbustes indigènes en Outaouais (Québec), réalisé avec le soutien du WWF-Canada. Photo : Philippe Boivin.
TORONTO, ON, 23 mars 2022 – ALUS a le plaisir d’annoncer que le fonds du Programme de subvention nature et climat du WWF-Canada, présenté en partenariat avec Aviva Canada, a permis de soutenir la biodiversité par la création et l’amélioration d’habitats et d’écosystèmes dans les communautés de Chatham-Kent, en Ontario, et de l’Outaouais, au Québec.

En 2021 et 2022, le financement du WWF-Canada a permis à ALUS Chatham-Kent et à ALUS Outaouais de mener à bien 20 hectares de projets englobant un éventail d’écosystèmes critiques. Les agricultrices et agriculteurs participants reçoivent une contribution initiale pour leur projet, ainsi qu’une compensation financière continue pour l’entretien et la gestion des écosystèmes qu’ils créent dans le cadre du programme ALUS. Ces solutions fondées sur la nature répondent aux problèmes environnementaux, tels que la perte de biodiversité, les inondations et la sécheresse, en plus d’offrir des bienfaits à long terme pour la terre et les collectivités environnantes.

« Grâce à ALUS, les agriculteurs de l’Ontario créent des retombées positives pour leurs collectivités, en soutenant les espèces végétales et animales indigènes et en renforçant la résilience environnementale », déclare Alyssa Cousineau, chef de la division de l’Est pour ALUS. « Les fonds fournis par le Programme de subvention nature et climat du WWF-Canada, présenté en partenariat avec Aviva Canada, permettent à ALUS de financer des programmes locaux qui aident les agriculteurs à créer ces retombées essentielles. »

Ce programme a permis d’appuyer des agriculteurs comme Ian McClatchy, qui a été l’un des premiers participants au programme ALUS Outaouais, lancé en 2021. Avec ALUS Outaouais, Ian a planté une double rangée d’arbres et d’arbustes indigènes.

Alyssa Cousineau (à droite) et Ian McClatchy plantent des arbres et des arbustes sur la ferme d’Ian en Outaouais, au Québec.

Ce projet apportera des bienfaits à long terme à la ferme de Ian, en ralentissant le vent, en captant l’eau et en stockant le carbone. Chaque fonction aide à répondre à des préoccupations environnementales plus larges, mais elles contribuent également à la réussite de l’agriculteur participant.

En outre, le projet a été entrepris avec les fermes voisines, Ferme Forêt et Ferme Sol, qui ont également planté une seule rangée d’arbres, créant ainsi un brise-vent d’arbres et d’arbustes sur l’ensemble de la propriété. Cet esprit de collaboration est à la base du succès d’ALUS, grâce auquel les collectivités et les individus s’épaulent tout en promouvant l’environnement.

« Le WWF-Canada est ravi de soutenir des groupes comme ALUS qui prennent des moyens significatifs et mesurables pour restaurer la nature grâce à notre Programme de subvention nature et climat », affirme Heather Crochetiere, spécialiste principale de la restauration des écosystèmes au WWF-Canada. « Les bénéfices générés par le travail d’ALUS Chatham-Kent et d’ALUS Outaouais sont un exemple fantastique du potentiel des solutions climatiques basées sur la nature pour utiliser les pouvoirs uniques de la nature à la fois pour capturer et stocker le carbone, ce qui contribue à atténuer les dérèglements climatique et à sauvegarder les espèces. »

Des bénévoles du WWF-Canada ont mis la main à la pâte en travaillant sur le brise-vent d’arbres et d’arbustes de Ian McClatchy.
Du côté d’ALUS Chatham-Kent, Betty et Allan Hubbell ont travaillé avec ALUS pour établir 3 acres de prairie indigène. Celle-ci fonctionnera en harmonie avec la forêt de feuillus sur leur terre pour créer un écosystème dynamique, résilient et diversifié, qui procurera de nombreux bienfaits dans le futur.

« Nous avons un petit-fils, qui a maintenant 18 mois. Et un deuxième petit-fils doit arriver ce printemps », explique Allan. « Nous espérons que ce projet joue un petit rôle dans l’édification d’un avenir durable et d’un meilleur environnement pour eux, lorsqu’ils seront adultes. »

Des projets comme ceux de Ian McClatchy et des Hubbell ne sont que deux exemples parmi plusieurs au sein d’un incroyable réseau de plus de 1 100 productrices et producteurs agricoles à travers le Canada qui travaillent avec ALUS pour établir des fonctions vitales à l’écosystème par la création ou l’amélioration d’infrastructures vertes et bleues.

 

À PROPOS D’ALUS

ALUS (à l’origine un acronyme pour Alternative Land Use Services) est un organisme de bienfaisance qui aide les productrices et producteurs agricoles à instaurer et conserver sur leurs terres des zones humides, des haies brise-vent, des zones tampons riveraines, des habitats fauniques, des pratiques agricoles régénératrices et d’autres projets environnementaux afin de préserver l’agriculture et la biodiversité au profit des collectivités et des générations futures. ALUS fournit de l’expertise, des ressources et un soutien financier direct à un réseau de plus d’un millier d’agriculteurs et d’éleveurs qui fournissent des services écosystémiques dans plus d’une trentaine de collectivités au Canada, tels qu’une eau plus propre, une biodiversité accrue, la séquestration du carbone, le contrôle de l’érosion, l’atténuation des inondations et la création et préservation d’habitats pour les pollinisateurs et la faune. Pour en savoir plus, consultez ALUS.ca 

Restaurer la biodiversité par la marge

Restaurer la biodiversité par la marge

Les agriculteurs et agricultrices d’ALUS ont les outils et le savoir-faire pour restaurer la biodiversité dans l’intérêt de tous les Canadiens et Canadiennes. C’est le moment d’investir en eux. Il y a près de 15 millions d’hectares de terres agricoles marginales ou...

Aider les cultivateurs à exercer une saine intendance de l’eau

Aider les cultivateurs à exercer une saine intendance de l’eau

Une action collaborative menée à l’échelle de la chaîne d’approvisionnement réunit des partenaires dans le cadre d’un projet pilote d’intendance de l’eau au profit du lac WinnipegLes intervenants discutent du projet pilote lors d’une réunion à Winnipeg, le 29 juin. De...