Mike et Evelyn Lafortune: Des éleveurs avec beaucoup de dextérité

Mike et Evelyn Lafortune, participants au programme ALUS, élèvent des bovins dexter tout en améliorant l’environnement à North Milton, à l’Île-du-Prince-Édouard.

Mike et Evelyn Lafortune

Mike et Evelyn Lafortune, participants au programme ALUS, élèvent des bovins dexter tout en améliorant l’environnement à North Milton, à l’Île-du-Prince-Édouard. Ils gèrent plusieurs projets ALUS pour assainir l’air et l’eau sur leurs terres et participent à la nouvelle initiative d’ALUS Î.-P.-É. visant à retarder la coupe des foins pour protéger les oiseaux de prairie et générer davantage de biodiversité.

Mike et Evelyn Lafortune, qui participent au programme ALUS, dirigent la seule ferme bovine certifiée biologique de l’Île-du-Prince-Édouard. Originaires de l’Ontario, ils ont déménagé à l’Île en 2014 et y ont fondé la Dexter Cattle Company sur une ferme de 225 acres.

Les Lafortune gèrent plusieurs projets ALUS sur leurs terres et participent à la nouvelle initiative de coupe retardée des foins d’ALUS Î.‑P.‑É.

La dexter est une race patrimoniale de bovins d’origine irlandaise reconnue pour son calme, sa douceur et sa rusticité. Hauts d’environ un mètre, ces bêtes sont 30 % plus petites que celles des races traditionnelles. La race se prête bien à un système d’agriculture biologique parce qu’elle est dotée d’un bon système immunitaire et n’a pas besoin d’être vaccinée.

Ces bovins n’ont pas non plus besoin d’être alimentés au grain, ce qui permet à la Dexter Cattle Company de les nourrir et de les engraisser entièrement à l’herbe. Le troupeau broute dans les pâturages de la ferme pendant la saison chaude, et les Lafortune ramassent suffisamment de balles de foin pour nourrir leur bétail durant les mois d’hiver.

Toutefois, les pâturages et les champs de cette ferme de North Milton sont situés en amont du ruisseau Crooked, un important affluent de la rivière Wheatley.

C’est l’une des raisons pour lesquelles le programme ALUS Î.‑P.‑É. aide les Lafortune à installer plus de 6 000 pieds de clôtures pour le bétail et d’autres systèmes d’arrosage sur leurs terres.

Ces projets ALUS empêchent le bétail de patauger dans le ruisseau pour y boire, ce qui permet d’améliorer la qualité de l’eau et l’habitat faunique à la ferme, de générer davantage de biodiversité et d’assainir l’eau pour tout le monde en aval.

Les Lafortune ont également consacré 30 acres de leurs terres à la protection des oiseaux de prairie par l’entremise d’ALUS. En remettant leur première coupe de foin après le 15 juillet, ils permettent aux oiseaux d’élever leurs petits jusqu’à ce qu’ils soient assez âgés pour quitter le nid.

Goglu des prés mâle

Les Lafortune consacrent 30 acres de leurs terres à la protection des oiseaux de prairie par l’entremise d’ALUS en retardant leur première coupe de foin jusqu’après le 15 juillet. « C’est bien de savoir que ce petit changement suffit pour permettre la survie d’une nouvelle génération d’oiseaux chaque année. » – Mike Lafortune, participant au programme ALUS, Dexter Cattle Company, Î.-P.-É. (Goglu des prés mâle: photo de Donna Giberson)

Le goglu des prés, classé parmi les espèces menacées et protégé en vertu de la Loi sur les espèces en péril, est particulièrement préoccupant. On peut obtenir de plus amples renseignements sur l’initiative ici.

« J’ai entendu le chant du goglu des prés dans mes champs au début de la saison. J’étais donc heureux de retarder la coupe du foin, a souligné M. Lafortune. C’est bien de savoir que ce petit changement suffit pour permettre la survie d’une nouvelle génération d’oiseaux chaque année. »

Ces simples efforts portent déjà leurs fruits pour la biodiversité. Le programme ALUS Î.-P.-É. a demandé à l’Island Nature Trust, un organisme de bienfaisance non gouvernemental voué à la conservation des terres à l’Île-du-Prince-Édouard, d’évaluer la présence du goglu des prés dans les champs de foin inscrits à l’initiative de coupe retardée. Cette vérification a confirmé la présence d’au moins six goglus des prés dans les seuls champs de la Dexter Cattle Company.

En plus de ses projets ALUS, la Dexter Cattle Company utilise également de nombreuses pratiques d’agriculture régénératrice telles que le pâturage en rotation, la culture sans labour du sol et le sylvopastoralisme, soit la combinaison mutuellement avantageuse de terres boisées et de pâturages à bovins. Ces pratiques ont en outre l’avantage de réduire les coûts et de séquestrer le carbone à la ferme.

Le couple gère lui-même la ferme, avec l’aide occasionnelle de sa famille élargie, et n’arrive pas encore à répondre à la demande des consommateurs pour le bovin dexter.

En septembre 2018, Mike et Evelyn ont aimablement invité le personnel d’ALUS Canada à visiter leur ferme. L’une des boutades les plus mémorables de la visite a été la façon ironique dont Mike a décrit leur plus grand défi :

« Nous avons trois taureaux reproducteurs pour un troupeau de 100, a-t-il dit, alors nous travaillons d’arrache-pied pour qu’il n’y ait pas d’élevage en consanguinité… Nous passons tout l’hiver à être le Match.com des vaches! » D’autres détails sur la visite d’ALUS sont présentés ici.

clôtures

Le programme ALUS Î. P. É. aide les Lafortune à installer plus de 6 000 pieds de clôtures pour le bétail et d’autres systèmes d’arrosage sur leur ferme, située en amont du ruisseau Crooked, un important affluent de la rivière Wheatley. Ces projets ALUS empêchent le bétail de patauger dans le ruisseau pour y boire, ce qui permet d’améliorer la qualité de l’eau et l’habitat faunique à la ferme, de générer davantage de biodiversité et d’assainir l’eau pour tout le monde en aval.

 

Partagez cette page

Offrir l’environnement en cadeau sous le sapin de Noël

Offrir l’environnement en cadeau sous le sapin de Noël

Les pratiques d’intendance de Catie et Gene dans leur ferme d’arbres de Noël font plus que réchauffer le cœur. Elles ont des effets tangibles sur l’environnement et la faune locale.  Peu d’endroits au Canada offrent une atmosphère festive toute l’année, mais la ferme...

Duane Movald reçoit le prix Dave Reid 2021 d’ALUS

Duane Movald reçoit le prix Dave Reid 2021 d’ALUS

Félicitations à Duane Movald, participant d'ALUS Brazeau et président de son comité consultatif de partenariat, qui a reçu le prix Dave Reid 2021 d'un montant de 10 000 $. Christine Campbell, chef divisionnaire principale, Ouest chez ALUS, remet à Duane le prix Dave...

Hope Jensen: Construire un paradis grâce à l’agriculture durable

Hope Jensen: Construire un paradis grâce à l’agriculture durable

La ferme champêtre de Hope Jensen, en Alberta, est plus qu’un simple refuge isolé. C’est un engagement envers l’agriculture durable et la protection de la faune. C’est au nord-ouest d’Eckville que Hope se construit depuis 2006 un petit coin de paradis en misant sur...