Phil Moddle plante des arbres au milieu des bleuets

Phil Moddle, participant du programme ALUS Middlesex, intègre l’agriculture traditionnelle, l’agrotourisme et l’intendance environnementale sur sa ferme Arrowwood Farm & Events

FarmerMODDELSmileSML
Phil Moddle avec un semis de pin blanc sur sa ferme dans le comté de Middlesex, en Ontario. Ce jeune arbre fait partie d’un projet de plantation d’arbres ALUS. Tout au long de son cycle de vie,le pin apportera de nombreux bienfaits à l’environnement et aux habitants de la collectivité environnante.

Phil Moddle et sa famille sont propriétaires et exploitants de la ferme Arrowwood Farm & Events dans le comté de Middlesex, en Ontario, et participent au programme d’ALUS Middlesex. La ferme est une exploitation multifonctionnelle qui propose la cueillette de bleuets, le métayage, des événements et des projets d’intendance environnementale.

« Nous cherchions un endroit à la campagne et nous sommes tombés sur cette propriété où se trouvait déjà une bleuetière », raconte Phil à propos de la façon dont lui et sa famille ont élu domicile à Arrowwood en 2015. « C’est un très bel endroit. Les anciens propriétaires ont planté les bleuetiers d’origine vers 1980, et en 1999, ils ont apporté des changements importants à l’aménagement paysager pour y inclure une abondance de plantations d’arbres caroliniens. Ils ont également construit un lieu où organiser des mariages et d’autres événements. C’était donc un bon choix pour nous. »

Le récent projet de plantation d’arbres de Phil, entrepris en 2021 avec ALUS Middlesex, s’inscrit dans une initiative conjointe plus vaste financée dans le cadre de l’engagement de 2 milliards d’arbres du gouvernement fédéral. Cet engagement vise à planter davantage d’arbres afin de lutter contre le changement climatique et d’étendre la multitude de bienfaits que les arbres procurent au milieu naturel et aux collectivités humaines.

« La plantation d’arbres est adjacente à un cours d’eau sur notre terrain. Notre sol n’est pas si différent de celui d’autres régions, mais il y a, selon l’endroit, entre 10 et 20 pieds de sable fluvial fin recouvrant un till argileux », explique Phil. « L’érosion de ce sable est donc assez importante le long du Big Munday Creek, le ruisseau qui traverse notre propriété. Celui-ci est alimenté par un certain nombre de petits affluents saisonniers, qui avancent lentement vers les champs agricoles, à mesure que le sable s’érode. »

Les arbres empêchent l’excès de sédiments et de ruissellement de pénétrer dans le cours d’eau, ce qui améliore la qualité de l’eau pour les espèces habitant l’écosystème et profite aux collectivités en aval. Les arbres ont une valeur inestimable dans le paysage rural, car ils fournissent une multitude de biens et services écosystémiques, tels que la filtration de l’eau, le contrôle de l’érosion, la préservation des habitats fauniques et la séquestration du carbone.

Phil et sa famille n’étaient pas agriculteurs avant de s’installer à Arrowwood, bien que sa femme, Kathy, ait grandi sur une ferme. Avant de déménager à Arrowwood, Phil était consultant en environnement. Sa passion et son intérêt pour la nature et l’intendance sont en grande partie ce qui les a guidés, lui et sa famille, à initier ce retour à la terre et à partager leur émerveillement avec une collectivité plus large.

« Lorsque les gens viennent pour des mariages ou pour cueillir des bleuets, ils peuvent également se promener ou explorer certaines parties de la propriété », mentionne Phil.

Ces moments d’exploration et ce contact direct avec la terre sont des éléments importants pour les visiteurs d’Arrowwood.

« La plantation d’herbes hautes est unique », souligne Phil. « Elle est plus près du site où il y a de l’agrotourisme. Ainsi, puisqu’elle sert d’habitat pour les espèces menacées et d’espace pour la biodiversité, elle est aussi un sujet de conversation potentiel pour nos clients. »

FarmerModdelSML
Phil présente les herbes hautes en friche pendant l’hiver.

Les gens qui visitent la ferme pour cueillir des bleuets ou pour célébrer leur mariage ont l’occasion d’apprendre et d’observer à quel point l’agriculture et la nature sont intimement liées.

L’approche consciencieuse de la famille Moddle à l’égard de l’environnement inspire ce genre d’interactions avec les visiteurs et favorise l’éducation du public. Elle sous-tend également le travail d’ALUS Middlesex.

Phil a commencé très tôt à travailler avec ALUS Middlesex, en se joignant au comité consultatif du partenariat de la collectivité lorsque le programme a été lancé en 2017. Depuis, Phil n’a cessé de promouvoir le programme et d’y participer.

« Je pense que c’est un bon programme, car il encourage les exploitations agricoles à prendre part à des projets environnementaux », affirme Phil au sujet d’ALUS Middlesex. « Des objectifs comme l’amélioration de la qualité de l’eau et l’augmentation de la biodiversité correspondent à mes valeurs. »

Un élément clé d’ALUS est la prise en charge des coûts initiaux des projets environnementaux sur les terres rurales et l’octroi de paiements annuels pour la gestion et l’entretien afin de garantir les meilleurs résultats possibles pour l’environnement ainsi que pour les agriculteurs participants. Les projets ALUS à Arrowwood permettent à Phil et à sa famille de montrer comment certaines pratiques de gestion des terres peuvent être bénéfiques pour l’environnement tout en soutenant les exploitations agricoles.

« ALUS respecte les besoins des propriétaires fonciers en matière de rentabilité et de réussite économique de leur exploitation, tout en leur permettant de contribuer à la bonne intendance des terres pour les générations futures », explique Phil.

Paul Caplette, un gardien de l’environnement en Montérégie

Paul Caplette, un gardien de l’environnement en Montérégie

Paul Caplette, récipiendaire du prix Dave Reid 2022, et son frère Pierre sont propriétaires de la ferme Céréales Bellevue, une exploitation de grandes cultures en Montérégie. Les deux frères ont mis en place leurs premiers projets ALUS en 2018. À ces haies brise-vent...