Boire de l’hydromel et sauver des abeilles! Activité de bienfaisance du programme ALUS Elgin

Une grande rumeur a bourdonné au sujet d’ALUS le 2 avril 2017, lorsque le programme ALUS Elgin a organisé une activité de bienfaisance placée sous le thème des abeilles dans une boutique du sud-ouest de l’Ontario. Prenant le mot-clic de l’activité de bienfaisance (#bravoauxpollinisateurs) plutôt au pied de la lettre, une foule débordante a levé son verre d’hydromel (un vin traditionnel fait à partir de miel) afin de soutenir le programme ALUS local.

« Nous faisons une donation équivalant à 50 p. 100 des recettes générées par la vente de notre hydromel au programme ALUS Elgin, car nous voulons aider le programme à prendre de l’expansion et à augmenter le nombre d’habitats pour les abeilles indigènes — elles ont besoin de notre aide! », a déclaré M. Stephen Hotchkiss, participant au programme ALUS Elgin et copropriétaire de New New Age, une exploitation superbiologique de fines herbes et de ruches ainsi qu’un magasin général situés à Port Stanley.

Les partenaires de New New Age, la société Last Castle Brewing Company, ont fabriqué une cuvée spéciale d’hydromel en utilisant du miel et des fines herbes produits à la ferme Hotchkiss, où ALUS contribue à l’amélioration de l’habitat des pollinisateurs. M. Stephen et Mme Katie Hotchkiss ont déjà fourni des pots du miel produit à la ferme New New Age pour l’activité de lancement national d’ALUS Canada qui s’est déroulée dans le cadre de la Foire royale d’hiver de l’agriculture, et ils ont fait don d’un pourcentage des recettes de la vente de leur tisane « Flower Power », fabriquée en nombre limité, au programme ALUS Elgin l’automne dernier.

« Les membres de la famille Hotchkiss sont de solides partisans de notre programme ALUS local depuis qu’ils y ont adhéré en 2016 », a indiqué Mme Alyssa Cousineau, coordonnatrice du programme ALUS Elgin. Elle signale que la ferme Hotchkiss a affecté plus de 40 acres au programme ALUS pour y réaliser, entre autres, des projets de reboisement, de rétablissement des prairies à herbes hautes et de protection des zones humides.

« C’est merveilleux de travailler avec ALUS qui nous aide, à chaque étape, à planifier et à mettre en œuvre des projets d’agriculture régénératrice qui ont amélioré notre ferme et notre paysage agricole d’une manière utile et durable, a mentionné Mme Katie Hotchkiss. Nos projets ALUS ont eu des effets favorables non seulement sur nous, mais aussi sur l’ensemble de notre hydrographique. Nous sommes ravis de redonner un peu au programme ALUS Elgin. »

Comme le soulignait M. John Stewart, président du comité consultatif du partenariat (CCP) d’ALUS Elgin, le programme ALUS Elgin est un partenariat établi entre ALUS Canada et l’office de protection de la nature de la région de Long Point, qui s’associe également à d’autres organismes régionaux pour développer les projets qui conviennent le mieux aux besoins des propriétaires terriens du comté d’Elgin.

À l’heure actuelle, le programme ALUS Elgin accorde la priorité à l’accroissement du nombre d’habitats des pollinisateurs, à la lutte contre Phragmites australis, une espèce envahissante, et à la prévention de l’érosion en ravins et de l’érosion des berges qui causent la charge sédimentaire et la charge en polluants phosphorés dans les rivières et les lacs.

  1. Bryan Gilvesy, directeur général d’ALUS Canada, a parlé avec enthousiasme de la collectivité d’ALUS Elgin, qui figure parmi les vingt et une collectivités ALUS exerçant des activités partout au pays et où les agriculteurs et les grands éleveurs contribuent à l’assainissement de l’air et de l’eau ainsi qu’à l’enrichissement de la biodiversité, y compris l’habitat des pollinisateurs, au profit de tous les membres des collectivités. M. Gilvesy a également présenté le projet « New Acre » qui offre aux sociétés canadiennes un moyen novateur de soutenir ces acres, sur le terrain, par leurs fonds de la responsabilité sociale.

Fidèles au thème des abeilles, deux spécialistes des pollinisateurs de l’Université de Guelph participaient à l’activité à titre de conférenciers. MM. Nigel Raine (Chaire de la famille Rebanks sur la conservation des pollinisateurs) et Andrew MacDougall (professeur agrégé au Département de biologie intégrative et lauréat du prix de l’Innovation en écosystème 2016 de la famille Weston) mènent des recherches scientifiques sur les lieux où sont réalisés les projets ALUS. M. Raine a donné un aperçu du mode d’aménagement d’un habitat des pollinisateurs sur une ferme ainsi que des avantages pour les espèces sauvages indigènes et l’exploitation agricole. Quant à M. MacDougall, il a décrit ses prochains travaux de recherche comportant la présence d’insectes bénéfiques et la séquestration de carbone par les sols des exploitations agricoles des participants au programme ALUS.

« Cette activité illustre en quoi consiste ALUS, souligne Mme Cousineau. C’est merveilleux de voir la collectivité se réunir pour appuyer les pollinisateurs, et les agriculteurs, par l’entremise du programme ALUS Elgin. »

Cliquer ici pour en savoir davantage sur le programme ALUS Elgin.

Toutes les photos sont reproduites avec l’aimable autorisation de DMP Photo Video.

Partagez cette page

Offrir l’environnement en cadeau sous le sapin de Noël

Offrir l’environnement en cadeau sous le sapin de Noël

Les pratiques d’intendance de Catie et Gene dans leur ferme d’arbres de Noël font plus que réchauffer le cœur. Elles ont des effets tangibles sur l’environnement et la faune locale.  Peu d’endroits au Canada offrent une atmosphère festive toute l’année, mais la ferme...

Duane Movald reçoit le prix Dave Reid 2021 d’ALUS

Duane Movald reçoit le prix Dave Reid 2021 d’ALUS

Félicitations à Duane Movald, participant d'ALUS Brazeau et président de son comité consultatif de partenariat, qui a reçu le prix Dave Reid 2021 d'un montant de 10 000 $. Christine Campbell, chef divisionnaire principale, Ouest chez ALUS, remet à Duane le prix Dave...

Hope Jensen: Construire un paradis grâce à l’agriculture durable

Hope Jensen: Construire un paradis grâce à l’agriculture durable

La ferme champêtre de Hope Jensen, en Alberta, est plus qu’un simple refuge isolé. C’est un engagement envers l’agriculture durable et la protection de la faune. C’est au nord-ouest d’Eckville que Hope se construit depuis 2006 un petit coin de paradis en misant sur...