ALUS Montérégie annonce 160 000 $ du FARR

COMMUNIQUÉ | SAINT-LIBOIRE, LE 27 AOÛT 2019

ALUS Montérégie annonce 160 000 $ en financement du Ministre des Affaires Municipales et de l’Habitation.

ALUS Canada félicite la Fédération de l’UPA de la Montérégie pour l’obtention d’aides financières totalisant 320 000 $, dont 160 000$ pour le programme ALUS Montérégie, dans le cadre du Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR) du Ministère des Affaires Municipales et de l’Habitation (MAMH).

Ce financement de 160 000$ permettra l’embauche pour deux ans d’une personne-ressource pour le programme ALUS Montérégie, qui aura le mandat de dynamiser le programme actuel, de faire une recherche active de partenaires financiers locaux, et d’effectuer un meilleur accompagnement des producteurs agricoles qui participent au programme ALUS Montérégie.

Lors d’une conférence de presse à Saint-Liboire le 27 août, 2019, la Fédération de l’UPA de la Montérégie et ALUS Canada ont remercié le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation d’avoir accordé 160 000 $ pour le programme ALUS Montérégie, par l’entremise du FARR. De gauche à droite : Francine Morin (préfet de la MRC des Maskoutains), Patrick Bousez (membre du comité régional de sélection de projets du FARR et président de la Table de concertation des préfets de la Montérégie), Chantal Soucy (députée de Saint-Hyacinthe, représentant la Ministre des Affaires Municipales et de l’Habitation), Christian St-Jacques (président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie et Président du Conseil ALUS Montérégie), et Lynn Bishop (vice-présidente, Finances et opérations, ALUS Canada).

« Les initiatives annoncées aujourd’hui témoignent de la créativité des gens de la région, de leur conscience écologique et de leur désir d’améliorer leurs pratiques en ce sens. a indiqué madame Chantal Soucy, députée de Saint-Hyacinthe et deuxième vice-présidente de l’Assemblée nationale, au nom de la Ministre des Affaires Municipales et de l’Habitation, Mme Andrée Laforest.

« Au final, c’est toute la population qui bénéficiera des efforts consentis par les producteurs agricoles et les autres acteurs du milieu. Nous pouvons en être fiers. »

Lors d’une conférence de presse à Saint-Liboire, la Fédération de l’UPA de la Montérégie et ALUS Canada ont remercié le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, ainsi que la Table de concertation des préfets de la Montérégie, d’avoir accordé son aide financière pour la réalisation de ce projet par l’entremise du FARR.

« Étant des leaders en agroenvironnement depuis plus de 15 ans, les 12 000 agricultrices et agriculteurs que nous représentons sont reconnaissants et surtout déterminés à réduire leur empreinte environnementale afin d’améliorer de façon concrète la qualité de l’eau et la biodiversité de notre milieu de vie », a mentionné monsieur Christian St-Jacques, président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie et Président du Conseil ALUS Montérégie.

« Nous félicitons le programme ALUS Montérégie pour l’obtention de cette généreuse subvention, » affirme madame Lynn Bishop, vice-présidente, Finances et opérations, ALUS Canada, Une initiative de la famille Weston.

« Un des principes de base sur lequel repose le succès du programme ALUS est l’intégration. Nos 25 partenaires locaux sont encouragés à établir des liens avec des organismes environnementaux, des groupes d’agriculteurs et les programmes de conservation existants, y compris les cadres stratégiques des gouvernements fédéraux et provinciaux. Ensemble, nous continuerons à assurer la durabilité de l’agriculture, de la faune et des espaces naturels au profit de tous. »

Pour cette annonce, Mme Soucy était accompagnée du président de la Table de concertation des préfets de la Montérégie et membre du comité régional de sélection de projets du FARR, M. Patrick Bousez.

« Cet appui vise à reconnaître et soutenir les efforts du secteur agricole dans la réalisation d’initiatives visant l’amélioration de la qualité de l’eau et de la biodiversité, » a précisé monsieur Bousez.

« Les biens et services écologiques générés par l’agriculture durable sont réels et profitables pour l’ensemble de la collectivité. Nous souhaitons donc encourager les entreprises agricoles qui acceptent de céder une partie de leurs terres pour y mettre en place des aménagements durables visant à réduire leur empreinte environnementale, en leur versant une rétribution annuelle. »

Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains, a également exprimé son enthousiasme pour l’annonce:

« Les deux projets annoncés aujourd’hui intéresseront un grand nombre de producteurs et auront un maximum d’impacts positifs sur notre environnement. Je félicite l’UPA pour cette initiative qui, nous l’espérons, connaîtra un immense succès », a conclu madame Morin.

ALUS Montérégie annonce 160 000 $ en financement du Ministre des Affaires Municipales et de l’Habitation (MAMH) du Québec, dans le cadre du FARR. Arrière, de g. à d. : Gilles Salvas (préfet de la MRC de Pierre-de-Saurel et maire de Saint-Robert), Daniel Plouffe (préfet adjoint de la MRC Marguerite D’Youville et maire de Calixa-Lavallée), Paul Viau (préfet de la MRC des Jardins-de-Napierville et maire du Canton de Hemmingford), Lynn Bishop (vice-présidente, Finances et opérations, ALUS Canada), Patrick Bousez (membre du comité régional de sélection de projets du FARR et président de la table de concertation des préfets de la Montérégie, ainsi que préfet de la MRC de Vaudreuil-Soulanges et maire de la municipalité de Rivière-Beaudette), Jean-Marie Laplante (préfet de la MRC d’Acton et maire de Roxton Falls), et Réal Ryan (préfet de la MRC du Haut-Richelieu et maire de Noyan). Avant de g. à d. : Christian St-Jacques (président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie et Président du Conseil ALUS Montérégie), Chantal Soucy (députée de Saint-Hyacinthe et deuxième vice-présidente de l’Assemblée nationale, représentant la Ministre des Affaires Municipales et de l’Habitation), et Francine Morin, (préfet de la MRC des Maskoutains et mairesse de Saint-Bernard-de-Michaudville).

LE PROGRAMME ALUS AU QUÉBEC

ALUS Montérégie est un programme novateur, créé conjointement par la Fédération de l’UPA de la Montérégie et ALUS Canada en 2016. À ce jour*, ALUS Canada a investi plus que 235 000 $ pour aider à établir le programme et à développer les projets ALUS au Québec. ALUS Montérégie regroupe déjà 40 agriculteurs qui consacrent 33 hectares (81.5 acres) à des projets ALUS, fournissant des services écosystémiques qui profitent à tous (dans 9 MRC et 29 municipalités). Le programme s’adresse à tous les producteurs de la Montérégie qui désirent améliorer la qualité de l’eau, restaurer des habitats naturels et protéger la diversité locale. (*en date du 1er avril 2019).

Pour en savoir plus: Visiter la page Web d’ALUS Montérégie

LA FÉDÉRATION DE L’UPA DE LA MONTÉRÉGIE

La Fédération de l’UPA de la Montérégie représente 6 880 fermes qui génèrent à elles seules 30 % du produit intérieur brut agricole québécois et 25 % des emplois agricoles au Québec. Par son leadership, la fédération contribue activement à la pérennité de l’agriculture et à la prospérité de tous les producteurs et productrices agricoles de son territoire dans une vision de développement durable.

Pour en savoir plus : Joëlle Jetté, Coordonnatrice aux communications, Fédération de l’UPA de la Montérégie : T. 450 774-9154, poste 6227 / jjette [@] upa.qc.ca / upamonteregie.ca

ALUS CANADA, UNE INITIATIVE DE LA FAMILLE WESTON

Le programme ALUS s’efforce d’assurer la durabilité de l’agriculture, de la faune et des espaces naturels au profit de tous, un hectare à la fois. ALUS Canada, Une initiative de la famille Weston, est l’organisme de bienfaisance enregistré qui chapeaute le programme ALUS à travers le pays. ALUS propose une façon unique d’améliorer l’environnement : nous aidons les agriculteurs à produire de l’air plus sain, de l’eau plus saine, et de la biodiversité, le tout dans le cadre d’un ensemble complet de services écosystémiques qui profitent aux collectivités à l’échelle du Canada. En date du 1er  avril, 2019 :

  • ALUS Canada est déjà présent dans les six provinces suivantes : l’Î.-P.-É., le Québec, l’Ontario, le Manitoba, la Saskatchewan et l’Alberta.
  • ALUS Canada a versé près de 8,1 millions de dollars en financement aux collectivités ALUS, y compris près de 1,6 million de dollars l’an dernier seulement. Cet investissement est multiplié par les agriculteurs, les éleveurs et les collectivités sur le terrain.
  • Près de 750 agriculteurs participent au programme ALUS et reçoivent des paiements annuels pour le maintien de leurs projets agri-environnementaux.
  • Par l’entremise du programme ALUS, plus de 9 700 hectares (24 000 acres) fournissent actuellement des services écosystémiques, qui profitent à tous.
  • À ce jour, le programme ALUS est implanté dans 25 collectivités, et le programme prend rapidement de l’expansion.

Pour en savoir plus: Bridget Wayland, Directrice des communications, ALUS Canada : T : 450 298-1003 / M : 514 770-3001 / bwayland [@] alus.ca / ALUS.caTwitter –  Instagram  – Facebook  – YouTube

Partagez cette page

Offrir l’environnement en cadeau sous le sapin de Noël

Offrir l’environnement en cadeau sous le sapin de Noël

Les pratiques d’intendance de Catie et Gene dans leur ferme d’arbres de Noël font plus que réchauffer le cœur. Elles ont des effets tangibles sur l’environnement et la faune locale.  Peu d’endroits au Canada offrent une atmosphère festive toute l’année, mais la ferme...

Duane Movald reçoit le prix Dave Reid 2021 d’ALUS

Duane Movald reçoit le prix Dave Reid 2021 d’ALUS

Félicitations à Duane Movald, participant d'ALUS Brazeau et président de son comité consultatif de partenariat, qui a reçu le prix Dave Reid 2021 d'un montant de 10 000 $. Christine Campbell, chef divisionnaire principale, Ouest chez ALUS, remet à Duane le prix Dave...

Hope Jensen: Construire un paradis grâce à l’agriculture durable

Hope Jensen: Construire un paradis grâce à l’agriculture durable

La ferme champêtre de Hope Jensen, en Alberta, est plus qu’un simple refuge isolé. C’est un engagement envers l’agriculture durable et la protection de la faune. C’est au nord-ouest d’Eckville que Hope se construit depuis 2006 un petit coin de paradis en misant sur...