ALUS accueille le district municipal de Pincher Creek

ALUS Pincher Creek travaillera avec des familles d’agriculteurs et de grands éleveurs à la création de services écosystémiques dans le district municipal de Pincher Creek.

 

Le magnifique paysage du district municipal de Pincher Creek, une partie de l’écosystème de la couronne du continent.

ALUS Pincher Creek a été lancé en avril 2022 pour aider les agriculteurs et les éleveurs du district municipal de Pincher Creek à fournir des services écosystémiques, tels qu’un air plus pur, une eau plus propre, la séquestration du carbone, le contrôle de l’érosion, l’atténuation des inondations et des sécheresses, ainsi qu’un habitat pour les pollinisateurs et la faune.

« Le district de Pincher Creek est fier d’appuyer le travail d’ALUS Pincher Creek sur notre territoire. Les familles d’agriculteurs et de grands éleveurs de la région ont toujours été des intendants de la terre, et avec l’aide d’ALUS, ces familles disposent d’un autre outil pour prendre soin des terres et des eaux de notre beau coin de pays », dit Roland Milligan, directeur général du district. « Notre communauté croit que l’agriculture et l’élevage peuvent coexister avec les écosystèmes naturels. Ces projets ALUS, créés et entretenus par nos producteurs agricoles locaux, aident le producteur à rester connecté à un environnement sain grâce à la gestion adaptative. »

ALUS Pincher Creek travaille avec la communauté agricole de la région pour aider les familles d’agriculteurs et de grands éleveurs à continuer de gérer les terres et les eaux qui assurent leur subsistance et leur qualité de vie dans ce magnifique paysage qu’ils appellent leur maison.

Les projets soutenus par ALUS Pincher Creek comprennent, entre autres, l’installation de clôtures le long des ruisseaux et des plans d’eau, la mise en place de systèmes d’abreuvement alternatifs pour réduire l’impact du bétail et des autres animaux sur les plans d’eau, la création et l’amélioration de zones tampons riveraines le long des drainages, des ruisseaux et des zones humides. Il peut aussi s’agir du reboisement des hautes terres et des zones riveraines pour ralentir le mouvement de l’eau et réduire la sédimentation dans les zones humides ou de la plantation d’espèces indigènes et/ou de fourrages bénéfiques autour et entre les zones humides et les hautes terres pour améliorer ou restaurer l’habitat et améliorer la qualité de l’eau.

« Nous sommes très heureux que cette belle collectivité composée de personnes partageant une même vision adopte ALUS dans un environnement si étonnant et unique », déclare Karen Snethun, chef divisionnaire de l’Ouest chez ALUS. « Les agriculteurs et les éleveurs qui participent à ALUS Pincher Creek apportent des services écosystémiques essentiels à leurs communautés, tout en améliorant leur environnement immédiat. »

Géré par un comité consultatif de partenariat (CCP) composé d’agriculteurs et autres intervenants de la région, le modèle ALUS garantit que les projets sont décidés localement pour répondre aux priorités environnementales et économiques de la collectivité.

Situé dans le sud-ouest de l’Alberta, le district de Pincher Creek fait partie de l’écosystème de la Couronne du continent, qui englobe également des portions du nord-ouest du Montana et du sud-est de la Colombie-Britannique, le long de la ligne de partage des eaux.

La Couronne du continent regorge d’animaux sauvages, dont des cerfs, des wapitis, des moutons et des chèvres de montagne, ainsi que des grizzlis, des ours noirs, des couguars et des loups. Un large éventail d’habitats dans cet écosystème unique abrite une multitude de mammifères, d’oiseaux, de poissons, d’amphibiens, de reptiles, d’arthropodes terrestres et aquatiques et d’autres invertébrés, d’arbres, d’arbustes, de fleurs sauvages, de graminées, de carex, de joncs, de fougères, de champignons, de mousses, de lichens et de microbiote. Fait incroyable, plus de la moitié des espèces de flore albertaine sont représentées dans la région.

Ce paysage ancien et incroyablement diversifié est depuis longtemps le lieu de résidence des peuples Blackfoot, qui appelaient la Couronne du continent, cette vaste étendue de montagnes et de vallées, Mo’kakiikin, ce qui signifie « l’épine dorsale du monde ».

 

À propos d’ALUS

ALUS (à l’origine, un acronyme pour Alternative Land Use Services) est une organisation caritative nationale qui offre de l’expertise, des ressources et un soutien financier direct à un réseau de 35 collectivités à travers six provinces où plus de 1400 productrices et producteurs agricoles instaurent et conservent des solutions fondées sur la nature sur leurs terres. C’est ainsi qu’ils fournissent des services écosystémiques qui contribuent à soutenir l’agriculture et à lutter contre le changement climatique et la perte de biodiversité, au bénéfice des collectivités et des générations futures. Des projets tels des zones humides, des haies brise-vent, des zones tampons riveraines, des habitats fauniques, des pratiques agricoles adaptatives et autres solutions écologiques permettent d’assainir l’eau, d’accroître la biodiversité, de séquestrer le carbone, de lutter contre l’érosion, d’atténuer les effets des inondations et des sécheresses, de créer des habitats pour les pollinisateurs et la faune et de fournir d’autres services écosystémiques. Pour en savoir plus, consultez ALUS.ca

Restaurer la biodiversité par la marge

Restaurer la biodiversité par la marge

Les agriculteurs et agricultrices d’ALUS ont les outils et le savoir-faire pour restaurer la biodiversité dans l’intérêt de tous les Canadiens et Canadiennes. C’est le moment d’investir en eux. Il y a près de 15 millions d’hectares de terres agricoles marginales ou...

Aider les cultivateurs à exercer une saine intendance de l’eau

Aider les cultivateurs à exercer une saine intendance de l’eau

Une action collaborative menée à l’échelle de la chaîne d’approvisionnement réunit des partenaires dans le cadre d’un projet pilote d’intendance de l’eau au profit du lac WinnipegLes intervenants discutent du projet pilote lors d’une réunion à Winnipeg, le 29 juin. De...