Roy Eckert, un des pionniers d’ALUS

ALUS présente une série de profils mettant de l’avant des agriculteurs et éleveurs exceptionnels qui créent des services écosystémiques en Alberta.

Roy Eckert

Roy Eckert, ALUS Wetaskiwin-Leduc.

Le pionnier albertain Roy Eckert participe au programme ALUS Wetaskiwin-Leduc, un partenariat entre le comté de Wetaskiwin, le comté de Leduc et ALUS Canada, une initiative de la famille Weston.

Roy Eckert, participant au programme ALUS Wetaskiwin-Leduc, dirige une exploitation de vaches et veaux sur trois quarts (480 acres) de terrain près de New Sarepta, en Alberta.

La ferme appartient à la famille Eckert depuis 1961; Roy travaille avec le programme ALUS pour produire des services écosystémiques sur la ferme familiale depuis 2016.

« J’ai toujours pensé que la nature et l’agriculture pouvaient coexister. Je faisais déjà du travail semblable à celui fait par ALUS avant d’en avoir entendu parler », a déclaré Roy. A une époque, le bétail avait un accès illimité aux zones humides et aux coulées pour s’abreuver. En conséquence, il y avait du sol dénudé, compacté et endommagé autour des zones humides.

L’une des premières mesures prises par Roy a été de clôturer la plus grande partie de cette zone afin que le bétail ne puisse plus y avoir accès.

Ensuite, Roy a travaillé avec ALUS pour finir de clôturer la zone humide. ALUS a également aidé à établir une petite mare-réservoir pour alimenter un système d’abreuvement du bétail hors site dans le pâturage du sud.

Aujourd’hui, le projet ALUS, d’une superficie de 25 acres, est arrivé à maturité et toute la zone riveraine s’est régénérée. Il améliore désormais la biodiversité et produit de l’eau plus propre et d’autres services écosystémiques utiles à la communauté.

Roy reçoit des paiements annuels d’ALUS pour maintenir ce projet en bonne condition. La majeure partie de ce travail consiste à entretenir la clôture. La présence du bétail est très difficile pour les zones humides, mais aussi en ce qui concerne les clôtures destinées à le tenir à l’écart : le bétail de Roy a réussi à ouvrir une brèche dans la clôture à plusieurs occasions.

Roy a été déçu de constater les dégâts causés, mais il s’en est servi comme outil pédagogique. Lors d’une visite d’ALUS sur le terrain, il était facile pour les visiteurs de voir la différence dans la zone touchée, démontrant ainsi la valeur des projets de clôtures d’ALUS.

En tant que vice-président du CCP d’ALUS Wetaskiwin-Leduc, Roy voit clairement comment le programme ALUS permet à la société et à l’agriculture de s’enrichir mutuellement :

« ALUS mobilise le grand public pour qu’il aide les agriculteurs qui prennent soin de la nature. J’aimerais voir plus de cela. C’est important pour notre avenir », indique Roy.

Roy travaille présentement avec ALUS pour améliorer son projet de zone humide en aidant les rapaces, les merlebleus azurés et d’autres espèces d’oiseaux indigènes sur le site.

ALUS est fière de compter Roy Eckert parmi ses pionniers en Alberta.

Téléchargez la version PDF de cet article.

Partagez cette page

Offrir l’environnement en cadeau sous le sapin de Noël

Offrir l’environnement en cadeau sous le sapin de Noël

Les pratiques d’intendance de Catie et Gene dans leur ferme d’arbres de Noël font plus que réchauffer le cœur. Elles ont des effets tangibles sur l’environnement et la faune locale.  Peu d’endroits au Canada offrent une atmosphère festive toute l’année, mais la ferme...

Duane Movald reçoit le prix Dave Reid 2021 d’ALUS

Duane Movald reçoit le prix Dave Reid 2021 d’ALUS

Félicitations à Duane Movald, participant d'ALUS Brazeau et président de son comité consultatif de partenariat, qui a reçu le prix Dave Reid 2021 d'un montant de 10 000 $. Christine Campbell, chef divisionnaire principale, Ouest chez ALUS, remet à Duane le prix Dave...

Hope Jensen: Construire un paradis grâce à l’agriculture durable

Hope Jensen: Construire un paradis grâce à l’agriculture durable

La ferme champêtre de Hope Jensen, en Alberta, est plus qu’un simple refuge isolé. C’est un engagement envers l’agriculture durable et la protection de la faune. C’est au nord-ouest d’Eckville que Hope se construit depuis 2006 un petit coin de paradis en misant sur...