Carl Atkinson: S’investir pour le long terme

Un portrait de Carl Atkinson, un participant d’ALUS Norfolk et un agent de changement pour sa collectivité

Carl Atkinson on his farm with a wetland in the background.
Carl Atkinson sur sa ferme, devant un milieu humide.

Depuis 40 ans, Carl Atkinson et sa femme Rhonda cultivent le ginseng dans le comté de Norfolk, en Ontario. Bien que la retraite se profile à l’horizon, il gère actuellement 14 hectares avec l’aide de son fils, Mat.

Participant d’ALUS Norfolk depuis 2013, l’expérience de Carl en tant qu’agriculteur et agent de changement dans sa collectivité fait de lui un excellent ambassadeur d’ALUS.

Pendant plusieurs années, Carl a travaillé comme inspecteur de la sécurité alimentaire, ce qui lui a permis de rencontrer de nombreux agriculteurs et agricultrices et d’apprendre leurs défis et leurs réussites. C’est en côtoyant la communauté agricole au sens large que Carl a appris à connaître, puis à promouvoir, ALUS.

Carl et Ronda mettent en oeuvre les meilleures pratiques de gestion agricole, notamment avec le contrôle de l’érosion et un plan environnemental pour leur ferme. Le modèle ALUS correspondait tout naturellement à la vision de leur exploitation, située à l’origine à Vittoria et maintenant à Walsh. Selon Carl, les avantages des projets ALUS sont « l’amélioration de la qualité des terres agricoles, par exemple en augmentant la matière organique, en ralentissant l’érosion éolienne et hydrique, et en améliorant votre propriété d’un point de vue esthétique et financier ».

« ALUS utilise des approches simples et pleines de bon sens qu’elle a développées en travaillant en étroite collaboration avec les agriculteurs et agricultrices, les groupes de protection de la nature et ses partenaires », explique Carl.

Carl considère l’adhésion au programme ALUS comme un investissement dans son exploitation.

« Cela prendra peut-être quelques années avant de voir les résultats, mais avec le temps, vous constaterez que le programme ALUS a non seulement amélioré vos terres mais qu’il a aussi changé vos pratiques et habitudes générales », explique-t-il. « Et vous finirez par découvrir des avantages pour vos opérations, votre propriété et votre propre bien-être que vous n’aviez pas envisagés au départ ».

La ferme de Carl et Ronda à Walsh est entourée de terres humides d’importance provinciale, tel qu’établi par le Système d’évaluation des terres humides de l’Ontario. Carl a hâte de construire une maison près de ce secteur, afin de profiter de la faune attirée par les milieux humides.

Actuellement, Carl possède 3.5 hectares de prairie à herbes hautes inscrites au programme ALUS Norfolk, adjacentes aux zones humides.

« Les dindes et les cerfs adorent la prairie à herbes hautes, tout comme de nombreuses espèces d’oiseaux. Observer l’interaction entre les différentes espèces dans le projet de prairie est très agréable », déclare-t-il.

Carl s’est impliqué dans plusieurs organisations au fil des ans, en tant que président de l’Ontario Ginseng Growers Association et en tant que directeur du Norfolk Agricultural Advisory Board. Son engagement l’a sensibilisé aux questions de conservation en milieu agricole.

L’équipe d’ALUS Norfolk tient à souligner le travail remarquable de Carl et à le remercier d’avoir pris le temps de partager son point de vue sur ALUS et sur la façon dont le programme s’intègre à son exploitation agricole et à la gestion responsable de ses terres.

Ron Toonders cultive la résilience sur le terrain

Ron Toonders cultive la résilience sur le terrain

Des agriculteurs comme Ron Toonders mettent en place des pratiques résilientes qui profitent à la nature et au territoire agricole de l'Ontario.     Cette photo illustre le système racinaire du panic érigé, ou Panicum virgatum. (Cultivé au Land Institute à Salina, au...

Currie McIntosh et le bonheur de créer des habitats à Haywood Farms

Currie McIntosh et le bonheur de créer des habitats à Haywood Farms

La famille McIntosh promeut la biodiversité à travers des projets environnementaux sur sa ferme en Ontario.   Currie McIntosh devant le projet de bassin de rétention des eaux pluviales qu'il a construit avec ALUS en 2020.   À l'automne 2023, des producteurs agricoles...