La ferme Movald a une incidence positive sur l’environnement

Produire des écoservices sur une ferme en activité depuis cinq générations dans le comté de Brazeau, en Alberta.

Duane Movald

« Je suis très fier de faire partie de la famille ALUS. J’apprécie le fait que le programme fait appel à ceux qui connaissent le mieux la terre pour travailler avec la nature et produire des écoservices qui permettent de produire des résultats concrets. » – Duane Movald, président du comité consultatif du partenariat d’ALUS Brazeau qui, avec ses parents, exploite une ferme familiale en activité depuis cinq générations à l’ouest de Breton, en Alberta.

Duane Movald, récipiendaire du prix Dave Reid 2021 et président du comité consultatif du partenariat d’ALUS Brazeau, exploite avec ses parents une ferme familiale de 1 900 acres en activité depuis cinq générations à l’ouest de Breton, en Alberta. Ils élèvent des bovins de race Simmental et du bétail commercial, cultivent du fourrage et des céréales et produisent des écoservices par l’intermédiaire d’un programme ALUS. Membres enthousiastes du programme ALUS Brazeau depuis 2017, les Movald ont inscrit 25 acres avec ALUS, principalement pour des projets de zones tampons riveraines. « Je suis très fier de faire partie de la famille ALUS. J’apprécie le fait que le programme fait appel à ceux qui connaissent le mieux la terre pour travailler avec la nature et produire des écoservices qui permettent de produire des résultats concrets », explique Duane Movald. Le premier de plusieurs projets ALUS à la ferme Movald était la construction d’une clôture à bovins respectueuse de la faune le long d’une zone humide. En tenant les bovins à l’écart de la zone humide où ils sont habitués d’aller s’abreuver, ce projet permet de garder l’eau propre, de protéger les berges des dommages causés par les sabots du bétail, d’améliorer les habitats riverains et d’augmenter la biodiversité sur le terrain. Il s’agit d’éléments importants des écoservices.

Clôture à bovins respectueuse de la faune

Le premier de plusieurs projets ALUS à la ferme Movald, cette clôture à bovins respectueuse de la faune, a été construite en 2017 et permet de tenir les bovins à l’écart de la zone humide, ce qui permet de garder l’eau propre tout en protégeant les berges afin d’améliorer la biodiversité, tous des écoservices importants.

Le reverdissement a été rapide avec ce projet ALUS. Les carex et les graminées ont commencé à remplir la zone riveraine au début de l’été. Cette végétation a permis de ralentir l’érosion et de réguler le débit d’eau. Peu de temps après, les amélanchiers alnifoliés et les noisetiers ont poussé, ce qui a amélioré la stabilité des berges et l’habitat pour la faune locale. Des espèces indigènes à racines profondes permettent désormais de stabiliser les berges tout en procurant d’autres écoservices, comme la séquestration du carbone, la filtration de l’eau et l’habitat faunique.

La stabilisation des berges

Vers l’est, le long des berges de la zone humide, les amélanchiers alnifoliés et les noisetiers améliorent la stabilisation des berges et contribuent à la création d’un habitat amélioré pour la faune locale.

Mis en œuvre en plein hiver, le projet a commencé à produire des résultats concrets au cours de la première année. « Nous pouvons déjà voir la différence. Il y a plus d’oiseaux et de pollinisateurs, moins d’érosion, de l’eau plus propre et un environnement globalement plus sain », explique Duane Movald.

La zone riveraine

Vers l’est, le long des berges nord du projet ALUS de Duane, de la nouvelle végétation, y compris des arbres et des arbustes, remplit déjà la zone riveraine. Les racines permettent de stabiliser les berges tandis que la végétation procure d’autres écoservices, comme la séquestration du carbone, un habitat faunique et la filtration de l’eau.

Ce projet ALUS a récemment été souligné lors d’un cours de gestion des zones riveraines de deux jours organisé par le comté de Brazeau, par l’AgroForestry and Woodlot Extension Society (AWES) et par Cows and Fish. « ALUS permet d’obtenir des résultats. Pour l’argent dépensé, je crois qu’ALUS permet d’obtenir le meilleur rendement pour la société. Tout le monde en profite, maintenant et dans le futur », souligne Duane Movald.

La végétation permet de ralentir l’érosion

Depuis que les Movald ont mis en œuvre leur projet ALUS, des carex et des graminées supplémentaires ont commencé à remplir la zone riveraine. La végétation permet de ralentir l’érosion et de réguler le débit d’eau.

Partagez cette page

Offrir l’environnement en cadeau sous le sapin de Noël

Offrir l’environnement en cadeau sous le sapin de Noël

Les pratiques d’intendance de Catie et Gene dans leur ferme d’arbres de Noël font plus que réchauffer le cœur. Elles ont des effets tangibles sur l’environnement et la faune locale.  Peu d’endroits au Canada offrent une atmosphère festive toute l’année, mais la ferme...

Duane Movald reçoit le prix Dave Reid 2021 d’ALUS

Duane Movald reçoit le prix Dave Reid 2021 d’ALUS

Félicitations à Duane Movald, participant d'ALUS Brazeau et président de son comité consultatif de partenariat, qui a reçu le prix Dave Reid 2021 d'un montant de 10 000 $. Christine Campbell, chef divisionnaire principale, Ouest chez ALUS, remet à Duane le prix Dave...

Hope Jensen: Construire un paradis grâce à l’agriculture durable

Hope Jensen: Construire un paradis grâce à l’agriculture durable

La ferme champêtre de Hope Jensen, en Alberta, est plus qu’un simple refuge isolé. C’est un engagement envers l’agriculture durable et la protection de la faune. C’est au nord-ouest d’Eckville que Hope se construit depuis 2006 un petit coin de paradis en misant sur...