Murray et Warren Wild: fierté et travail acharné

Murray et Warren Wild, participants au programme ALUS WUQWATR, assurent la saine gestion de prairies indigènes, de terres humides et de zones riveraines en Saskatchewan.

Murray et Warren Wild

« Les Wild ont très bien compris l’importance des prairies indigènes pour l’accroissement de la biodiversité », affirme Folly Baugh, coordonnateur du programme d’ALUS WUQWATR (à droite), en compagnie de Murray Wild, participant au programme ALUS WUQWATR (au centre) et de Nadia Mori, du ministère de l’Agriculture de la Saskatchewan (à gauche). « Ils transformaient déjà des pâturages cultivés en aires d’herbes indigènes bien avant de connaître ALUS! »

Les participants au programme ALUS WUQWATR, Murray et Warren Wild, cultivent du grain et des plantes oléagineuses et gèrent du bétail sur la ferme mixte qu’ils exploitent près du lac Last Mountain, en Saskatchewan.

Ils sont également les fiers intendants de plusieurs acres de prairies indigènes, terres humides et zones riveraines servant à stimuler la biodiversité, protéger la qualité de l’eau et créer de nombreux services écosystémiques importants pour l’ensemble de la collectivité.

Peu après avoir élargi les activités de l’entreprise de construction familiale pour pouvoir s’adonner à leur passion pour l’agriculture, les frères ont commencé à comprendre l’importance de concilier les besoins de l’environnement et leurs pratiques agricoles.

Ils ont commencé à travailler à l’accroissement de la biodiversité de leurs pâturages, une voie qui les a menés directement à ALUS.

« Les Wild ont très bien compris l’importance des prairies indigènes pour l’accroissement de la biodiversité », affirme Folly Baugh, coordonnateur du programme d’ALUS WUQWATR. « Ils transformaient déjà des pâturages cultivés en aires d’herbes indigènes bien avant de connaître ALUS! Ils connaissent beaucoup de succès avec leurs mélanges de semences indigènes. »

Depuis 2017, ALUS aide les Wild à cultiver 30 acres d’herbes et de plantes fourragères indigènes le long d’un ruisseau qui sillonne leurs terres.

D’herbes et de plantes fourragères indigènes

Depuis 2017, ALUS aide les Wild à cultiver 30 acres d’herbes et de plantes fourragères indigènes le long d’un ruisseau qui sillonne leurs terres. Ils ont également amélioré plus de trois acres de terres humides et trois acres de zones tampons riveraines grâce à la stabilisation des berges du ruisseau et à la plantation d’espèces d’herbes tolérantes au sel, qui aident à réduire la salinité du sol.

Ils ont également amélioré plus de trois acres de terres humides et trois acres de zones tampons riveraines grâce à la stabilisation des berges du ruisseau et à la plantation d’espèces d’herbes tolérantes au sel, pour réduire la salinité du sol.

La zone riveraine est une zone de transition entre la terre – une terre agricole ou un pâturage, par exemple – et l’eau, qu’il s’agisse d’un ruisseau, d’un marécage, d’une rivière ou d’un lac. Une fois améliorée et gérée adéquatement, la zone riveraine peut filtrer les sédiments et les polluants présents dans l’eau de surface et favoriser la production d’une eau plus propre pour la communauté.

« C’est fantastique de voir des oiseaux de rivage utiliser ces zones riveraines », déclare Murray Wild.

Le rétablissement du sain état de fonctionnement de la zone riveraine avec des herbes indigènes adjacentes est très important pour l’amélioration de la qualité de l’eau, non seulement sur la propriété des Wild et ses environs, mais aussi en aval, au lac de la Dernière-Montagne, un centre récréatif important.

En juillet 2018, ALUS WUQWATR a organisé une visite des projets ALUS auxquels participent les frères Wild. Pour Murray et Warren, cette visite a été l’occasion de mettre en valeur le travail acharné qu’ils investissent dans chaque acre de leurs projets ALUS, et d’en tirer une grande fierté.

Pendant la visite, Murray Wild et les visiteurs ont discuté de l’importance d’une gestion continue du projet pour maintenir un paysage sain et fonctionnel, générateur de services écosystémiques comme de l’air plus sain, de l’eau plus propre et des habitats fauniques supplémentaires.

Projet de prairies indigènes des frères Wild

En juillet 2018, les participants au programme ALUS WUQWATR Murray et Warren Wild ont organisé une visite des projets ALUS en cours sur la ferme mixte qu’ils exploitent près du lac Last Mountain, en Saskatchewan. De gauche à droite : Nadia Mori (spécialiste en gestion des parcours naturels, ministère de l’Agriculture de la Saskatchewan), Murray Wild (participant ALUS WUQWATR), Lori Muric (technicienne, Lower Qu’Appelle Watershed Stewards inc.) et Folly Baugh (coordonnateur de programme d’ALUS WUQWATR), font une courte pause pendant qu’ils discutent de l’avancement du projet de prairies indigènes des frères Wild.

Partagez cette page

Offrir l’environnement en cadeau sous le sapin de Noël

Offrir l’environnement en cadeau sous le sapin de Noël

Les pratiques d’intendance de Catie et Gene dans leur ferme d’arbres de Noël font plus que réchauffer le cœur. Elles ont des effets tangibles sur l’environnement et la faune locale.  Peu d’endroits au Canada offrent une atmosphère festive toute l’année, mais la ferme...

Duane Movald reçoit le prix Dave Reid 2021 d’ALUS

Duane Movald reçoit le prix Dave Reid 2021 d’ALUS

Félicitations à Duane Movald, participant d'ALUS Brazeau et président de son comité consultatif de partenariat, qui a reçu le prix Dave Reid 2021 d'un montant de 10 000 $. Christine Campbell, chef divisionnaire principale, Ouest chez ALUS, remet à Duane le prix Dave...

Hope Jensen: Construire un paradis grâce à l’agriculture durable

Hope Jensen: Construire un paradis grâce à l’agriculture durable

La ferme champêtre de Hope Jensen, en Alberta, est plus qu’un simple refuge isolé. C’est un engagement envers l’agriculture durable et la protection de la faune. C’est au nord-ouest d’Eckville que Hope se construit depuis 2006 un petit coin de paradis en misant sur...