Séminaire 2017 de la division de l’Ouest: Énergie et enthousiasme

Dix collectivités ALUS de l’Alberta s’assemblent pour le séminaire sur le terrain de 2017 de la division ouest d’ALUS Canada

Par Christine Campbell, Responsable divisionnaire (Ouest), ALUS Canada

Chaque année, ALUS Canada rassemble les coordonnateurs du programme ALUS de l’Alberta pour le séminaire sur le terrain de la division de l’Ouest. En 2017, le personnel d’ALUS Canada de trois provinces et des représentants des dix collectivités ALUS de l’Alberta se sont réunis dans le comté de Brazeau pour célébrer les réalisations et trouver des solutions aux défis vécus cette année.

Nous avons échangé des idées, présenté nos pratiques exemplaires et rationalisé les processus importants, mais c’est la passion et l’enthousiasme apportés par chaque coordonnateur ALUS qui ont balayé le paysage.

 

Séminaire annuel de la division de l’Ouest d’ALUS Canada, en décembre 2017.

Les coordonnateurs du programme ALUS de partout en Alberta ont apporté leur passion et leur enthousiasme au comté de Brazeau à l’occasion du séminaire annuel de la division de l’Ouest d’ALUS Canada, en décembre 2017. De gauche à droite : Christine Campbell (directrice de la division de l’Ouest d’ALUS Canada), Howie Bjorge (agronome d’ALUS Canada), Ken Lewis (ALUS du comté de Red Deer), Lorelee Grattidge (ALUS Mountain View), Benjamin Misener (ALUS Brazeau), Kim Barkwell (ALUS Wetaskiwin-Leduc), Kelsey Fenton (ALUS Flagstaff), Megan Casey (ALUS Lac Ste. Anne), Chris Elder (ALUS Vermilion River), Casey Whitelock (directrice de la division de l’Est d’ALUS Canada), Jalene Makus (ALUS Lacombe), Krista Quesnel (ALUS Parkland), Becky Devaleriola (ALUS Northern Sunrise), Michelle Primus (directrice des subventions et du financement d’ALUS Canada).

L’une des meilleures façons d’échanger de nouvelles idées, d’optimiser les politiques et de produire plus efficacement des hectares de services écosystémiques est de rassembler toute l’équipe ALUS.

Notre division de l’Ouest a pleinement profité de cette occasion en décembre dernier avec un ordre du jour chargé. Chaque communauté a fait part de ses réalisations et de ses difficultés de l’année précédente, tandis qu’ALUS Canada a avancé des idées sur la planification stratégique et une nouvelle initiative de financement connue sous le nom de projet New AcreMC.

Plusieurs communautés ont échangé des stratégies efficaces pour développer le programme dans leur communauté, comme ALUS Parkland, dont le publipostage automnal a donné lieu à une réaction sans précédent de la part des nouveaux participants ALUS.

On a également noté que les agriculteurs et les éleveurs ont proposé des idées de projets uniques et intéressantes en 2017. Les projets de clôturage riverain sont populaires depuis la création du programme ALUS, mais on s’intéresse de plus en plus à l’habitat des pollinisateurs, aux écotampons et aux projets ALUS liés au castor.

L’une des raisons du succès d’ALUS en Alberta est notre forte relation avec des organismes comme Cows and Fish (société de gestion des habitats riverains de l’Alberta) et AWES (société d’agroforesterie et de développement des boisés). De tels partenaires contribuent leur savoir-faire incomparable à chaque comité consultatif du partenariat ALUS (PAC) local, notamment leurs conseils dans la conception de projets et l’assistance dans la surveillance des projets.

Fidèles à la nature locale du programme ALUS, plusieurs communautés ALUS ont également fait part d’une collaboration accrue sur le terrain, où les propriétaires voisins s’associent pour établir des projets ALUS sur des terrains adjacents, unissant leurs forces pour produire des effets environnementaux globaux plus important à l’échelle locale.

Comme le séminaire se tient à la fin de l’année, nous avons également discuté de l’importance des rapports annuels – chaque communauté ALUS communiquant des données clés à ALUS Canada – et travaillé ensemble pour optimiser le processus d’établissement de rapports.

L’un des principaux défis de l’année est peut-être unique à l’Alberta, où la plupart des collectivités ALUS sont gérées comme des partenariats entre ALUS Canada et les municipalités locales. Les élections de 2017 ont chamboulé les conseils municipaux et les conseils de services agricoles de la province, ce qui a forcé de nombreux coordonnateurs du programme ALUS à sensibiliser ces nouveaux membres au programme.

Nous avons accueilli aussi des invités spéciaux d’une municipalité de l’Alberta qui envisage de lancer un nouveau programme ALUS dans un proche avenir. Restez à l’affût d’une annonce officielle plus tard en 2018.

Le fait saillant du séminaire est l’électricité qui traverse les participants lorsque cette équipe géographiquement dispersée se réunit. La passion ressentie par chacun à l’égard du programme ALUS était évidente dans la salle. Tout le monde était redynamisé, repartant dans sa collectivité avec une reconnaissance renouvelée de son rôle dans la production de services écosystémiques qui profitent à la société canadienne.

Remerciements
Merci au personnel du comté de Brazeau, et plus particulièrement à Benjamin Misener et Nancy Chambers (coordonnatrice de programme et adjointe administrative d’ALUS Brazeau)  pour l’organisation du séminaire sur le terrain de 2017 de la division Ouest d’ALUS Canada.

 

Partagez cette page

Offrir l’environnement en cadeau sous le sapin de Noël

Offrir l’environnement en cadeau sous le sapin de Noël

Les pratiques d’intendance de Catie et Gene dans leur ferme d’arbres de Noël font plus que réchauffer le cœur. Elles ont des effets tangibles sur l’environnement et la faune locale.  Peu d’endroits au Canada offrent une atmosphère festive toute l’année, mais la ferme...

Duane Movald reçoit le prix Dave Reid 2021 d’ALUS

Duane Movald reçoit le prix Dave Reid 2021 d’ALUS

Félicitations à Duane Movald, participant d'ALUS Brazeau et président de son comité consultatif de partenariat, qui a reçu le prix Dave Reid 2021 d'un montant de 10 000 $. Christine Campbell, chef divisionnaire principale, Ouest chez ALUS, remet à Duane le prix Dave...

Hope Jensen: Construire un paradis grâce à l’agriculture durable

Hope Jensen: Construire un paradis grâce à l’agriculture durable

La ferme champêtre de Hope Jensen, en Alberta, est plus qu’un simple refuge isolé. C’est un engagement envers l’agriculture durable et la protection de la faune. C’est au nord-ouest d’Eckville que Hope se construit depuis 2006 un petit coin de paradis en misant sur...