Des élèves à l’œuvre pour le projet New Acre en Ontario

Des élèves du secondaire acquièrent une formation pratique de la plantation d’espèces indigènes créatrices de services écosystémiques sur une ferme d’ALUS Elgin.

Des élèves travail de plantation dans la zone riveraine

Des élèves de l’école secondaire East Elgin en plein travail de plantation dans la zone riveraine adjacente à des terres humides, sur une ferme d’ALUS Elgin. Ils ont planté 100 arbres et arbustes indigènes de même que des fleurs sauvages qui constitueront un habitat pour les pollinisateurs et certaines espèces fauniques.

Le 24 avril 2017, un groupe d’élèves du secondaire ont consacré une journée entière à donner un coup de pouce à l’environnement de la région. La coordonnatrice du programme ALUS Elgin, Alyssa Cousineau, a invité neuf élèves du programme de leadership environnemental de l’école secondaire d’East Elgin à collaborer à la création d’un habitat pour les espèces fauniques indigènes, sur une ferme de l’Ontario.

« Les jeunes sont les leaders de demain, et ces élèves en particulier manifestent un très vif intérêt pour l’environnement, souligne Mme Cousineau. Comme ALUS représente l’avenir de la conservation au Canada, le jumelage était parfait! »

En compagnie de leur guide Stephen Hotchkiss, participant et fervent partisan d’ALUS Elgin, les élèves ont visité la ferme de 384 acres située le long de la rivière Otter, dans le comté d’Elgin, dont 40 acres sont inscrits au programme ALUS Elgin. La ferme familiale Hotchkiss, une ancienne pépinière d’arbres, se consacre maintenant à l’apiculture et à la plantation d’herbes, de fruits et de champignons, que les Hotchkiss transforment en produits emballés vendus dans un magasin général près de Port Stanley et distribués à des restaurants et à des détaillants au Canada et aux États-Unis. Lors de cette visite guidée, les élèves ont appris comment la famille Hotchkiss réussissait à intégrer des projets de conservation dans l’exploitation d’une ferme rentable.

« Organiser des visites et des démonstrations à la ferme est une partie très importante de nos activités, dit Hotchkiss, cela permet aux gens d’être en contact direct avec les processus agricoles et environnementaux qui interviennent dans la production de ce que nous mangeons. »

« Organiser des visites et des démonstrations à la ferme est une partie très importante de nos activités, cela permet aux gens d’être en contact direct avec les processus agricoles et environnementaux qui interviennent dans la production de ce que nous mangeons », dit Stephen Hotchkiss, qui a accueilli un groupe d’élèves du secondaire pour une journée de plantation sur le terrain, dans le cadre d’un projet ALUS Elgin.

Au cours de cette journée, les jeunes visiteurs ont planté plus de huit acres d’habitat faunique, dont six destinés aux pollinisateurs et deux, à la faune des zones riveraines.

L’habitat pour pollinisateurs prend la forme d’une couverture végétale recouvrant une section de la ferme récemment reboisée. Les élèves ont ensemencé le terrain à la main, lançant des poignées de graines pendant qu’ils avançaient en files parallèles sur le terrain. Les graines contenaient un mélange de diverses fleurs sauvages et herbes indigènes, y compris de la laitue scariole, de l’asclépiade commune, de la monarde fistuleuse, du barbon de Gérard, de la hiérochloé odorante et du panic érigé. En créant un habitat de qualité pour les abeilles indigènes et d’autres pollinisateurs, ce projet ALUS améliora la diversité et la santé de la zone boisée de la ferme et, par conséquent, la pureté de l’air dans la région.

Les élèves ont également apporté des améliorations aux zones riveraines entourant deux terres humides en y plantant plus de 100 arbres et arbustes d’essences typiques de la région – céphalante occidentale, chêne jaune, sureau blanc et céanothus d’Amérique – et différentes espèces de fleurs sauvages comme la laîche, la verveine bleue, la mimule, le populage des marais et la spirée blanche. Ils ont également repiqué des mini-mottes de semis d’arbres et semé deux kilos de graines entre es plants. Ce projet ALUS d’amélioration de la zone riveraine fournira un précieux habitat à plusieurs espèces fauniques tout en contribuant à filtrer les eaux de ruissellement avant qu’elles ne pénètrent dans les terres humides, ce qui permet de maintenir une eau plus propre pour les populations en aval.

« Nous avons passé une journée formidable. Tout le monde était content de travailler là-bas et d’accomplir quelque chose de concret pour notre environnement, a souligné Amanda Bartch, une des jeunes participantes. La terre que nous avons ensemencée profitera aux oiseaux, aux abeilles et aux papillons, en plus d’aider à garder l’eau plus propre – toutes des choses qui, je pense, sont utiles à la toute communauté. »

« Les jeunes sont les leaders de demain »

« Les jeunes sont les leaders de demain, et ALUS est l’avenir de la conservation au Canada, alors le jumelage est parfait! » – Alyssa Cousineau, coordonnatrice du programme ALUS Elgin, organisatrice d’une journée de plantation par des élèves de l’école secondaire East Elgin sur une ferme locale.

REMERCIEMENTS

Cette journée d’activités sur le terrain pour les étudiants a été organisée et accueillie par ALUS Elgin, en partenariat avec l’Office de protection de la nature de la région de Long Point et ALUS Canada, une initiative de la famille Weston.

C’est grâce à une subvention de 21 000 $ obtenu au titre du Fonds d’action communautaire pour la protection des Grands Lacs (octroyé par le MEACC) qu’ALUS Elgin a pu acheter suffisamment de végétaux pour créer ces habitats en terres humides et en zones riveraines. Les autres bailleurs de fonds qui ont fourni leur appui à ce projet ALUS sont le Programme d’assainissement de l’eau d’Elgin et l’Office de protection de la nature de la région de Long Point. Les graines de hautes herbes de prairie ont été acquises auprès de Joe Csoff, alors que les autres graines et les plants en mini-mottes proviennent du fournisseur Craig Bradford et ont été achetées à la pépinière St. Williams. Merci à tous ceux qui ont contribué au projet, merci pour votre soutien.

ALUS tient à remercier Duncan Sinclair et chacun des neuf élèves dynamiques du programme de leadership environnemental de l’école secondaire d’East Elgin pour leur aide des plus enthousiastes. Nous espérons que vous avez apprécié votre cours pratique sur les services écosystémiques utiles qu’il est possible de créer sur une ferme!

Merci encore une fois à notre hôte, Stephen Hotchkiss, de la ferme familiale Hotchkiss.

Des élèves du programme de leadership environnemental

Le 24 avril 2017, des élèves du programme de leadership environnemental de l’école secondaire Elgin ont consacré une journée entière à donner un coup de pouce à l’environnement de leur région par l’entremise d’ALUS Elgin. Les jeunes ont inscrit huit acres au projet New AcresMC; ils ont planté six acres d’habitat pour pollinisateurs et deux acres d’habitat en zone riveraine. Ces projets ALUS fourniront de précieux habitats pour plusieurs espèces d’oiseaux, d’abeilles et d’autres espèces fauniques; ils contribueront à produire de l’air plus pur et une eau plus propre, pour le plus grand bien de toute la collectivité.

Partagez cette page

Offrir l’environnement en cadeau sous le sapin de Noël

Offrir l’environnement en cadeau sous le sapin de Noël

Les pratiques d’intendance de Catie et Gene dans leur ferme d’arbres de Noël font plus que réchauffer le cœur. Elles ont des effets tangibles sur l’environnement et la faune locale.  Peu d’endroits au Canada offrent une atmosphère festive toute l’année, mais la ferme...

Duane Movald reçoit le prix Dave Reid 2021 d’ALUS

Duane Movald reçoit le prix Dave Reid 2021 d’ALUS

Félicitations à Duane Movald, participant d'ALUS Brazeau et président de son comité consultatif de partenariat, qui a reçu le prix Dave Reid 2021 d'un montant de 10 000 $. Christine Campbell, chef divisionnaire principale, Ouest chez ALUS, remet à Duane le prix Dave...

Hope Jensen: Construire un paradis grâce à l’agriculture durable

Hope Jensen: Construire un paradis grâce à l’agriculture durable

La ferme champêtre de Hope Jensen, en Alberta, est plus qu’un simple refuge isolé. C’est un engagement envers l’agriculture durable et la protection de la faune. C’est au nord-ouest d’Eckville que Hope se construit depuis 2006 un petit coin de paradis en misant sur...