David Bissett et ALUS Canada annoncent une excellente nouvelle pour la conservation de l’environnement
le Fonds d’action Bissett

Le philanthrope albertain David Bissett et ALUS Canada, Initiative de la famille Weston, annoncent le Fonds d’action Bissett, un don de 500 000 $ qui financera près de 1 000 acres de projets ALUS.

Le 29 août 2017, le philanthrope albertain David Bissett et ALUS Canada, Initiative de la famille Weston, ont annoncé le Fonds d’action Bissett, un don de 500 000 $ qui financera des projets environnementaux sur les fermes et les ranchs du sud de l’Alberta.

Aujourd’hui, en prononçant son allocution dans le jardin du biome des espèces végétales indigènes de l’institut de technologie du sud de l’Alberta SAIT, M. Bissett a fait une promotion retentissante du programme ALUS en tant que nouvelle génération de projets de conservation au Canada.

« C’est bien beau de promouvoir la conservation, dit-il, mais nous ne pouvons réglementer les agriculteurs pour qu’ils fournissent des services écosystémiques; nous devons travailler de concert avec eux et leur fournir les ressources qui les encourageront à produire ces précieux services. Voilà pourquoi le programme ALUS est la direction à prendre! »

Le Fonds d’action Bissett de 500 000 $ sera utilisé pour aider 39 agriculteurs et grands éleveurs à mener 186 projets ALUS au sud d’Edmonton, entre le comté de Vermilion River à l’est et ceux de Lac Ste. Anne et de Parkland à l’ouest. Il s’agit notamment de restauration des terres humides, de zones tampons autour des terres cultivées, de zones riveraines avec habitat de pollinisateurs et de clôtures respectueuses de la faune qui gardent les bovins hors des cours d’eau pour protéger la qualité de l’eau.

« David Bissett appuie le programme depuis longtemps, et nous sommes ravis qu’il ait renouvelé son soutien financier à l’égard d’ALUS, dit Bryan Gilvesy, directeur général d’ALUS Canada. En finançant le travail d’ALUS sur des lots de terre agricole de propriété privée, le Fonds d’action Bissett augmentera les services écosystémiques, bénéfiques pour tous les Albertains. Plus précisément, ce financement permettra l’utilisation, par les propriétaires terriens, de 958 acres de terres agricoles peu productives et écosensibles en Alberta pour produire de l’air plus sain, de l’eau plus saine, de nouveaux habitats fauniques et autres services écosystémiques. »

Le Fonds d’action Bissett est déjà mis à profit sur la ferme Movald dans le comté de Brazeau. Les participants ALUS Duane Movald et ses parents exploitent une ferme familiale, en activité depuis cinq générations, en cultivant du fourrage et des céréales et en élevant des bovins de race Simmental sur 1 900 acres à l’ouest de Breton, en Alberta. « Nous avons inscrit 23 acres dans le programme ALUS jusqu’à maintenant, surtout pour des projets riverains, dit M. Movald, et nous pouvons déjà voir la différence : plus d’oiseaux et de pollinisateurs, moins d’érosion, une eau plus propre et, partout, un environnement plus sain. Je suis très fier de faire partie du programme ALUS. »

À la suite de l’annonce, ALUS a dévoilé les nouveaux panneaux d’interprétation pour le rosier aciculaire et le foin d’odeur qu’elle a donnés au jardin du biome des espèces indigènes de l’institut de technologie du sud de l’Alberta SAIT. Pour ALUS, ce jardin urbain fait aux étudiants du SAIT, en tant que futurs experts techniques du secteur de l’agriculture en Alberta, la démonstration importante que même de petits lopins de terre non productive peuvent servir à produire de précieux services écosystémiques.

Cette leçon n’a pas été perdue pour les quelque 50 invités à la conférence de presse d’aujourd’hui, où se sont joints à M. Bissett et à M. Gilvesy la vice-présidente des relations extérieures du SAIT, Heather Magotiaux, d’éminents dirigeants des communautés philanthropique et d’affaires de Calgary, de grands éleveurs et des agriculteurs participant au programme ALUS, ainsi que les maires et les préfets des collectivités de l’Alberta qui appliquent le programme ALUS.

Il y a actuellement dix collectivités ALUS en Alberta, qui comprennent les comtés de Parkland, de Red Deer, de Mountain View, de Brazeau, de Lac Ste. Anne, de Wetaskiwin-Leduc, de Northern Sunrise, de Flagstaff et de Vermilion River, dont le préfet, Daryl Watt, a passionnément décrit les bienfaits du programme ALUS pour les communautés locales dans une allocution à titre de premier chef municipal à avoir introduit le programme ALUS en Alberta en 2010.

« Des municipalités continuent de manifester leur désir de participer au programme ALUS, fait remarquer M. Gilvesy. Il y a un an et demi, 3 600 acres étaient inscrits au programme ALUS ici; aujourd’hui, il y en a plus du double. Au cours des cinq prochaines années, nous prévoyons doubler notre capacité d’offrir des services écosystémiques dans cette province. »

Le programme ALUS prend aussi de l’expansion rapidement dans d’autres provinces canadiennes. En tout, il s’étend à plus de 18 000 acres, superficie équivalente à 45 000 patinoires de hockey, dispersés parmi 20 collectivités ALUS en Saskatchewan, au Manitoba, en Ontario, au Québec et à l’Île-du-Prince-Édouard.

ALUS vise à atteindre 150 000 acres dans 75 collectivités partout au Canada en 2025. Pour y parvenir, l’organisme de bienfaisance dépendra de dons philanthropiques, comme le Fonds d’action Bissett, de subventions de différentes sources et du programme de commandites d’entreprise appelé projet New AcreMC.

« C’est le premier programme de ce genre en Amérique du Nord, dit M. Gilvesy. Grâce au projet New Acre, les entreprises peuvent investir dans les questions environnementales qui comptent le plus pour elles, en sachant que leur investissement produira des bienfaits durables pour les communautés qu’elles servent. »

Partagez cette page

Offrir l’environnement en cadeau sous le sapin de Noël

Offrir l’environnement en cadeau sous le sapin de Noël

Les pratiques d’intendance de Catie et Gene dans leur ferme d’arbres de Noël font plus que réchauffer le cœur. Elles ont des effets tangibles sur l’environnement et la faune locale.  Peu d’endroits au Canada offrent une atmosphère festive toute l’année, mais la ferme...

Duane Movald reçoit le prix Dave Reid 2021 d’ALUS

Duane Movald reçoit le prix Dave Reid 2021 d’ALUS

Félicitations à Duane Movald, participant d'ALUS Brazeau et président de son comité consultatif de partenariat, qui a reçu le prix Dave Reid 2021 d'un montant de 10 000 $. Christine Campbell, chef divisionnaire principale, Ouest chez ALUS, remet à Duane le prix Dave...

Hope Jensen: Construire un paradis grâce à l’agriculture durable

Hope Jensen: Construire un paradis grâce à l’agriculture durable

La ferme champêtre de Hope Jensen, en Alberta, est plus qu’un simple refuge isolé. C’est un engagement envers l’agriculture durable et la protection de la faune. C’est au nord-ouest d’Eckville que Hope se construit depuis 2006 un petit coin de paradis en misant sur...