Chatham-Kent lance la 23e collectivité ALUS au Canada

Les collectivités ont répondu en grand nombre pour célébrer le lancement d’un nouveau programme ALUS dans le sud de l’Ontario.

Lancement du nouveau programme ALUS Chatham-Kent

La communauté s’est mobilisée en force le 28 février 2019, afin de célébrer le lancement du nouveau programme ALUS Chatham-Kent, dans le sud de l’Ontario. Photo : Chanel Barry

L’Office de protection de la nature de Lower Thames Valley (LTVCA) a tenu un déjeuner, qui a remporté un vif succès, au Centre Dover du Country View Golf Club, le 28 février 2019, afin de marquer le lancement officiel du nouveau programme ALUS de Chatham-Kent.

« C’est fantastique de constater le nombre de propriétaires terriens intéressés et engagés », a déclaré Mike Buis, coprésident du comité consultatif du partenariat (CCP) d’ALUS Chatham-Kent, qui a pris la parole à l’occasion de la conférence de presse et animé une séance dynamique de questions et réponses.

En sa qualité de partenariat entre ALUS Canada, une initiative de la famille Weston, et l’office de protection de la nature Lower Thames Valley, ALUS Chatham-Kent est la 23e collectivité ALUS au Canada.

ALUS Canada et l’Office de protection de la nature de Lower Thames Valley

ALUS Canada et l’Office de protection de la nature de Lower Thames Valley se sont associés pour le lancement d’ALUS Chatham-Kent, soit la 23e collectivité ALUS au Canada. Présentés ici, de gauche à droite : Amanda Blain (coordonnatrice du programme ALUS Chatham-Kent), Mike Buis (président du CPP d’ALUS Chatham-Kent), Casey Whitelock (directrice de la division de l’Est d’ALUS Canada), Mark Peacock (directeur général et secrétaire-trésorier de LTVCA). Photo : Chanel Barry

« Mon équipe et moi-même sommes persuadées que nous pouvons nous attendre à des choses extraordinaires de la part d’ALUS Chatham-Kent », a affirmé Casey Whitelock, directrice de la division de l’Est d’ALUS Canada.

Tous les projets ALUS sont axés sur la production d’eau et d’air plus purs ainsi que l’augmentation de la biodiversité, notamment d’habitats des pollinisateurs, ce qui profite à tous les membres de la collectivité.

« Je suis emballé par la présence d’ALUS dans la région, puisqu’elle nous permettra d’établir un équilibre entre les réalités économiques de l’exploitation agricole et celles de la conservation », a assuré le maire de Chatham-Kent, Darrin Canniff.

Le maire de Chatham-Kent, Darrin Canniff

« Je suis emballé par la présence d’ALUS dans la région, puisqu’elle nous permettra d’établir un équilibre entre les réalités économiques de l’exploitation agricole et celles de la conservation », a assuré le maire de Chatham-Kent, Darrin Canniff, à l’occasion du lancement d’ALUS Chatham-Kent en février 2019. Photo : Chanel Barry

“I am excited to have ALUS in the region, because it will help balance the economics of farming with the economics of conservation,” said Chatham-Kent Mayor Darrin Canniff at the ALUS Chatham-Kent launch in February 2019. Photo: Chanel BarryPrésent dans six provinces à l’échelle du pays, le programme ALUS aide les propriétaires terriens à mettre en œuvre et appuyer, dans leur exploitation agricole, des projets environnementaux bien adaptés aux besoins et priorités de la région.

« Nous collaborerons avec les agriculteurs et grands éleveurs pour mettre en œuvre des projets qui traitent les importants problèmes environnementaux locaux, comme la déforestation, la disparition d’habitats et la charge en éléments nutritifs dans le lac Érié » a confié la coordonnatrice du programme ALUS Chatham-Kent, Amanda Blain, qui a remis plus de 20 formulaires de déclaration d’intérêt à des participants ALUS potentiels au cours du populaire événement.

L’un des membres du CPP d’ALUS Chatham-Kent, Colin Little, a offert une présentation sur la prolifération des algues bleu vert nocives et sur les meilleures pratiques de gestion qui peuvent contribuer à réduire la charge en polluants phosphorés provenant des sources agricoles. Cet important travail fait partie de l’engagement d’ALUS envers l’Initiative de protection des Grands Lacs d’Environnement et Changement climatique Canada (ECCC), qui aide ALUS Canada à financer ALUS Chatham-Kent et plusieurs autres collectivités ALUS dans la région du lac Érié. Consulter l’annonce ici: https://alus.ca/alus_news_and_events/eccc-grants-alus-600k-improve-lake-erie-water-quality/?lang=fr

 

Membre du Conseil d’ALUS Chatham-Kent, Colin Little

L’un des membres du Conseil d’ALUS Chatham-Kent, Colin Little, a accueilli les invités au lancement de février 2019, et offert une présentation sur la prolifération des algues bleu vert nocives et sur les manières de réduire la charge en polluants phosphorés provenant des sources agricoles, dans le cadre de l’engagement d’ALUS envers l’Initiative de protection des Grands Lacs d’ECCC. Photo : Chanel Barry

Les participants d’ALUS Chatham-Kent recevront un versement annuel par acre pour la gestion et le maintien de projets ALUS mis en œuvre sur des parcelles sélectionnées de terres marginales et non rentables de leurs exploitations agricoles. Ces projets ALUS viseront, en règle générale, le rétablissement et l’amélioration de surfaces pastorales, ainsi que de zones boisées et humides.

« Nous croyons que ce partenariat sera avantageux aussi bien pour les agriculteurs que pour l’avenir de notre bassin hydraulique », a déclaré Mark Peacock, directeur général et secrétaire-trésorier de LTVCA.

ALUS Canada est fière d’appuyer cette nouvelle collectivité ALUS, en conjonction avec des financements offerts par la Fondation Trillium de l’Ontario, en partenariat avec Ontario Nature, par ECCC au titre de l’Initiative de protection des Grands Lacs, ainsi que par d’autres généreux sympathisants.

Pour obtenir plus de renseignements sur ALUS Chatham-Kent, visitez le https://alus.ca/alus_community/alus-chatham-kent/

Le comité original d’ALUS Chatham-Kent

Voici le comité consultatif original du partenariat d’ALUS Chatham-Kent. Première rangée, de gauche à droite : Colin Little, Greg Van Every, Jordan Sinclair, Sandra Carther, Amanda Blain, Allen Jackson, Mike Wilson. Rangée arrière : Mike Buis, Ralph Brodie, Chris White, Colin Elgie, Josh Deschryver. Absents de la photo : Johnathan Brinkman et Steven Taekema. Photo : Chanel Barry

AU SUJET DU LTVCA

L’un des 36 offices de la protection de la nature de l’Ontario, l’Office de protection de la nature de Lower Thames Valley (LTVCA), collabore avec la communauté pour offrir des services et des renseignements visant la protection et l’amélioration efficaces de l’environnement. Le LTVCA a compétence sur les bassins hydrographiques de tous les cours d’eau s’écoulant dans la rivière Thame et le lac Érié, une région couvrant près de 3 300 km2 qui accueille 107 000 personnes et 10 municipalités membres.

 

Partagez cette page

Offrir l’environnement en cadeau sous le sapin de Noël

Offrir l’environnement en cadeau sous le sapin de Noël

Les pratiques d’intendance de Catie et Gene dans leur ferme d’arbres de Noël font plus que réchauffer le cœur. Elles ont des effets tangibles sur l’environnement et la faune locale.  Peu d’endroits au Canada offrent une atmosphère festive toute l’année, mais la ferme...

Duane Movald reçoit le prix Dave Reid 2021 d’ALUS

Duane Movald reçoit le prix Dave Reid 2021 d’ALUS

Félicitations à Duane Movald, participant d'ALUS Brazeau et président de son comité consultatif de partenariat, qui a reçu le prix Dave Reid 2021 d'un montant de 10 000 $. Christine Campbell, chef divisionnaire principale, Ouest chez ALUS, remet à Duane le prix Dave...

Hope Jensen: Construire un paradis grâce à l’agriculture durable

Hope Jensen: Construire un paradis grâce à l’agriculture durable

La ferme champêtre de Hope Jensen, en Alberta, est plus qu’un simple refuge isolé. C’est un engagement envers l’agriculture durable et la protection de la faune. C’est au nord-ouest d’Eckville que Hope se construit depuis 2006 un petit coin de paradis en misant sur...