Le premier forum sur les infrastructures naturelles: Favoriser la résilience

En novembre 2018, ALUS Canada a coorganisé le tout premier forum sur les infrastructures naturelles avec des experts en vue de renforcer la résilience des villes, villages et milieux environnants.

Faire progresser les infrastructures naturelles au Canada

Faire progresser les infrastructures naturelles au Canada : ALUS Canada, le Bureau d’assurance du Canada et l’Institut international du développement durable ont mis sur pied le tout premier forum canadien sur les infrastructures naturelles en novembre 2018. (Photo : Matthew TenBruggencate, IISD)

Des experts provenant des quatre coins du pays se sont réunis à Winnipeg le 14 novembre dernier pour le tout premier forum canadien sur les infrastructures naturelles, en vue d’établir comment construire des villes, des villages et des milieux plus résilients à l’égard des changements climatiques.

Le forum a été mis sur pied par ALUS Canada, une initiative de la famille Weston, par le Bureau d’assurance du Canada (BAC), par l’Institut international du développement durable (IISD), par la Société protectrice du patrimoine écologique du Manitoba, ainsi que par l’Intact Centre for Climate Adaptation, avec le soutien du gouvernement du Manitoba.

« Au Manitoba, les catastrophes naturelles ne nous sont pas étrangères, tout particulièrement les inondations, a déclaré Rochelle Squires, ministre du Développement durable, qui a assuré l’ouverture de l’événement. Nous devons trouver des solutions naturelles qui sont déjà en notre possession dans notre magnifique province… Les infrastructures naturelles sont aussi bénéfiques pour les contribuables qu’elles le sont pour l’environnement. »

"Here in Manitoba, we are no strangers to natural disasters—especially flooding. We need to look at natural solutions that we already possess in our beautiful province,” said Manitoba’s Minister for Sustainable Development, Rochelle Squires, who opened the Winnipeg event November 14. (Photo: Matthew TenBruggencate, IISD)

« Au Manitoba, les catastrophes naturelles ne nous sont pas étrangères, tout particulièrement les inondations. Nous devons trouver des solutions naturelles qui sont déjà en notre possession dans notre magnifique province », a déclaré la ministre du Développement durable Rochelle Squires, qui a assuré l’ouverture de l’événement le 14 novembre. (Photo : Matthew TenBruggencate, IISD)

Dans le cadre du forum, 14 conférenciers provenant de partout au pays ont exposé différentes présentations sur les raisons pour lesquelles il est aussi sensé qu’important de consacrer les ressources financières aux infrastructures naturelles, et sur les manières dont nous pouvons accélérer la réalisation de projets connexes au Canada.

« Il est essentiel de réunir les bonnes personnes, afin que nous puissions travailler tous ensemble pour faire progresser le programme canadien sur les infrastructures naturelles », a affirmé Lara Ellis, vice-présidente, Politiques et partenariats à ALUS Canada, qui a été l’une des organisatrices du forum et qui a offert une présentation sur les modèles canadiens et internationaux de projets de mise en œuvre d’infrastructures naturelles sur des terrains privés.

La délégation d’ALUS comprenait également Bryan Gilvesy, directeur général d’ALUS Canada, et Toby Barrett, représentant du député provincial de l’Ontario, qui a parlé de son projet de loi d’initiative parlementaire sur ALUS, visant l’amélioration de la résilience communautaire, qui a récemment reçu un appui unanime lors de sa deuxième lecture devant l’Assemblée législative provinciale.

The ALUS delegation at the Natural Infrastructure Forum, from L to R: Ontario MPP Toby Barrett, whose private member’s bill on ALUS (Bill 28) recently received unanimous support in the provincial legislature upon its second reading; Lara Ellis, Vice-President, Policy and Partnerships at ALUS Canada; and Bryan Gilvesy, CEO of ALUS Canada. (Photo: Matthew TenBruggencate, IISD)

La délégation d’ALUS Canada à l’occasion du forum sur les infrastructures naturelles, de gauche à droite : Toby Barrett, représentant du député provincial de l’Ontario, dont le projet de loi d’initiative parlementaire sur ALUS (projet de loi 28) a récemment reçu un appui unanime lors de sa deuxième lecture devant l’Assemblée législative provinciale; Lara Ellis, vice-présidente, Politiques et Partenariats, ALUS Canada; Bryan Gilvesy, directeur général d’ALUS Canada. (Photo : Matthew TenBruggencate, IISD)

Au sein du Canada, les infrastructures naturelles sont un complément essentiel des infrastructures construites comme les usines de traitement des eaux usées, les canalisations et les réservoirs. Et devant l’incertitude climatique croissante, il serait crucial que le Canada songe à faire davantage usage des infrastructures naturelles comme les milieux humides, les zones riveraines et les forêts urbaines, afin de créer des villes, villages et milieux plus résilients.

« Il peut être plus économique et efficace d’investir dans les infrastructures naturelles comme les milieux humides plutôt que dans les infrastructures construites, a affirmé David McLaughlin, directeur des changements climatiques pour le Canada auprès de l’IISD. Cette option devient en outre de plus en plus judicieuse pour les villes et les collectivités qui souhaitent s’adapter aux changements climatiques et protéger leurs résidents des inondations. »

Selon un récent rapport du BAC, de l’IISD et de l’Intact Centre on Climate Adaptation, le Canada pourrait en fait économiser des millions de dollars et limiter les répercussions des inondations et des autres catastrophes naturelles en investissant dans les infrastructures naturelles.

Le forum a accordé une attention toute particulière à la question essentielle du financement des travaux nécessaires en matière d’infrastructures naturelles au Canada. Craig Stewart, vice-président, Affaires fédérales, Bureau d’assurance du Canada, a mené une discussion sur les meilleures manières de tirer parti des programmes fédéraux et provinciaux existants en matière d’infrastructures naturelles, menée entre les représentants d’Infrastructure Manitoba, d’Infrastructure Canada et d’Environnement et Changement climatique Canada.

Le comité organisateur du tout premier forum canadien sur les infrastructures naturelles

Le comité organisateur du tout premier forum canadien sur les infrastructures naturelles, de gauche à droite : David McLaughlin (directeur des changements climatiques pour le Canada auprès d’IISD); Natalia Moudrak (directrice du programme d’adaptation des infrastructures de l’Intact Centre for Climate Adaptation); Tim Sopuck (directeur général de la Société protectrice du patrimoine écologique du Manitoba); Dimple Roy (directrice du programme sur l’eau de l’IISD); Craig Stewart (vice-président, Affaires fédérales, BAC); Lara Ellis (vice-présidente, Politiques et Partenariats, ALUS Canada). (Photo : Matthew TenBruggencate, IISD)

De plus, Thomas Börtzler (Munich Re Canada) a présenté des stratégies, programmes et options de financement internationaux au profit de projets d’infrastructures naturelles, alors que Natalia Moudrak (Intact Centre for Climate Adaptation) a souligné les coûts et avantages des actifs d’infrastructures naturelles, comme les milieux humides et les étangs, qui contribuent à la diminution des risques de catastrophes naturelles au Canada.

Le groupe d’experts en infrastructures naturelles participant au forum regroupait également (en ordre alphabétique), Stephanie Cairns (Initiative sur les biens naturels dans les municipalités, Institut pour l’IntelliProspérité), Mark Hadden (Banque Scotia), Rob Olson (Développement durable Manitoba), Tim Sopuck (fonds pour la conservation du Manitoba, Société protectrice du patrimoine écologique du Manitoba), Kevin Teneycke (Conservation de la Nature Canada), Marian Weber (Innotech Alberta), et plus encore.

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec Lara Ellis (vice-présidente, Politiques et partenariats, ALUS Canada), au: lellis [@] alus.ca
ou avec Sumeep Bath (gestionnaire des Communications, IISD Experimental Lakes Area), au: sbath [@] iisd.ca.

À PROPOS DE NOUS
ALUS Canada, une initiative de la famille Weston, est un organisme national à but non lucratif qui collabore avec les agriculteurs et grands éleveurs en vue de mettre en œuvre et d’assurer le maintien de projets d’infrastructures écologiques qui produisent des services écosystémiques au profit des collectivités canadiennes. À l’heure actuelle, plus de 18 500 acres sont inscrits au programme ALUS par 575 participants provenant de 21 collectivités réparties dans cinq provinces, et le programme prend rapidement de l’expansion. ALUS.ca
L’équipe internationale d’experts multidisciplinaires de l’Institut international du développement durable (IISD), dont le siège social se trouve à Winnipeg, offre à tous les connaissances nécessaires pour agir. Nous nous attaquons aux problèmes mondiaux les plus urgents en menant des recherches novatrices, en trouvant des preuves et en faisant la promotion de solutions durables. IISD.org
Créé en 1964, le Bureau d’assurance du Canada (BAC) est l’association sectorielle nationale qui représente les sociétés privées d’assurance habitation, automobile et entreprise du Canada. Ses sociétés membres représentent 90 % du marché de l’assurance de dommages au Canada. Le BAC intervient sur de nombreux plans dans le but de parfaire la compréhension de la population en matière d’assurance habitation, automobile et entreprise. IBC.ca

Partagez cette page

Offrir l’environnement en cadeau sous le sapin de Noël

Offrir l’environnement en cadeau sous le sapin de Noël

Les pratiques d’intendance de Catie et Gene dans leur ferme d’arbres de Noël font plus que réchauffer le cœur. Elles ont des effets tangibles sur l’environnement et la faune locale.  Peu d’endroits au Canada offrent une atmosphère festive toute l’année, mais la ferme...

Duane Movald reçoit le prix Dave Reid 2021 d’ALUS

Duane Movald reçoit le prix Dave Reid 2021 d’ALUS

Félicitations à Duane Movald, participant d'ALUS Brazeau et président de son comité consultatif de partenariat, qui a reçu le prix Dave Reid 2021 d'un montant de 10 000 $. Christine Campbell, chef divisionnaire principale, Ouest chez ALUS, remet à Duane le prix Dave...

Hope Jensen: Construire un paradis grâce à l’agriculture durable

Hope Jensen: Construire un paradis grâce à l’agriculture durable

La ferme champêtre de Hope Jensen, en Alberta, est plus qu’un simple refuge isolé. C’est un engagement envers l’agriculture durable et la protection de la faune. C’est au nord-ouest d’Eckville que Hope se construit depuis 2006 un petit coin de paradis en misant sur...