Stephen et Katie Hotchkiss: fiers ambassadeurs ALUS

Les participants d’ALUS Elgin, Stephen et Katie Hotchkiss, sont passés maîtres dans l’art d’intégrer des projets de conservation dans des exploitations agricoles rentables.

Katie et Stephen Hotchkiss

Passés maîtres dans l’art d’intégrer des projets de conservation dans des exploitations rentables, Stephen et Katie Hotchkiss sont des participants enthousiastes du programme ALUS Elgin.

Stephen et Katie Hotchkiss élèvent des abeilles et cultivent des herbes à usage médical et culinaire, en plus de transformer les ingrédients récoltés en produits emballés qui sont distribués sous leur marque « The New New Age », et de fournir des ingrédients en vrac aux herboristes et producteurs d’aliments locaux.

Maintenant connue sous le nom de « The New New Age Farm », la ferme de la famille Hotchkiss est une ancienne pépinière d’arbres de 384 acres, située à Big Otter Creek, dans le comté d’Elgin, tout juste à l’est de Straffordville, en Ontario.

« En tant qu’agriculteurs et protecteurs de l’environnement, nous sommes conscients que nos stratégies de gestion des terres ont d’énormes répercussions sur l’environnement, affirme Stephen. ALUS offre un service important, qui nous a aidé à fournir à des espèces en danger un habitat essentiel à leur survie, ainsi qu’à améliorer de manière générale la biodiversité de nos terres. »

La famille Hotchkiss participe au programme ALUS Elgin, exploité en qualité de partenariat entre l’office de protection de la nature de la région de Long Point et ALUS Canada, une initiative de la famille Weston. Depuis 2016, grâce à son étroite collaboration avec Alyssa Cousineau, coordonnatrice du programme ALUS Elgin, la famille a pu dédier jusqu’à présent près de 42 acres de terres à 11 projets ALUS, notamment au profit des zones humides, des prairies à herbes hautes et des surfaces pastorales, ainsi qu’au reboisement grâce à des arbres et arbustes indigènes.

Par exemple, Katie et Stephen ont collaboré avec ALUS Elgin pour aménager, sur les terres de leur exploitation, quatre zones humides : trois d’entre elles ont une taille d’un acre, alors que la dernière, un étang à salamandres saisonnier, est plus petite.

Chacune de ces zones humides est protégée par au moins un acre de végétation indigène. Dans les faits, le couple a planté plus de 20 000 arbres caroliniens indigènes sur 24 acres de leur exploitation agricole. Ces projets de reboisement ont permis de protéger les zones humides et d’offrir un habitat faunique dans les régions humides de son exploitation, facilitant ainsi la culture sur les terres de la propriété et favorisant l’offre de précieux services écosystémiques.

Stephen Hotchkiss

Le participant au programme ALUS Elgin, Stephen Hotchkiss (à gauche), et l’entrepreneur Eric Giles œuvrent à un projet ALUS visant la protection d’une zone humide, en plantant à la main des arbres indigènes caroliniens comme des asiminiers, des tilleuls et des aubépines, ainsi que des arbustes à fleurs et des fleurs sauvages.

ALUS a également aidé le couple à préserver un habitat de pollinisateurs, en plantant à la main diverses fleurs sauvages et herbes sur une partie du territoire de la ferme.

Ces projets ALUS ont pour objectif d’offrir de précieux habitats aux pollinisateurs et à diverses espèces sauvages, tout en contribuant à filtrer l’eau de ruissellement avant qu’elle ne pénètre dans les zones humides, préservant ainsi la salubrité de l’eau pour les personnes situées en aval.

Il est déjà possible de constater des répercussions positives sur l’environnement. Par exemple, la famille Hotchkiss a remarqué une augmentation de la population et de la production des pollinisateurs, ainsi qu’un accroissement de la faune présente sur leurs terres. Elle a également noté que la capacité des zones humides améliorées par ALUS à filtrer l’eau avant qu’elle ne s’écoule dans la crique s’était renforcée.

« C’est merveilleux de travailler avec ALUS, qui nous aide, à chaque étape, à planifier et mettre en œuvre des projets de régénération qui ont amélioré notre ferme et le paysage qui l’entoure d’une manière utile et durable, mentionne Katie. Nos projets ALUS ont eu des effets favorables non seulement pour nous, mais aussi pour l’ensemble de notre bassin hydrographique. »

Stephen Hotchkiss et Alyssa Cousineau

La coordonnatrice du programme ALUS Elgin, Alyssa Cousineau, déguste un verre d’hydromel en compagnie du participant au programme ALUS et sympathisant, Stephen Hotchkiss, lors de l’activité de bienfaisance tenue par ce dernier et par Katie en avril 2017. « Stephen et Katie Hotchkiss sont de merveilleux ambassadeurs pour le programme ALUS, a affirmé Mme Cousineau. Je suis impatiente de collaborer avec eux dans les prochaines années. »

En plus de participer au programme ALUS, Katie et Stephen se font une joie de lui apporter leur appui. Ils ont en effet fourni des pots de miel pour le lancement national tenu par ALUS Canada à l’occasion de la Foire royale d’hiver de l’agriculture en novembre 2016, en plus de remettre un pourcentage des profits de la vente de leur tisane « Flower Power » au programme ALUS Elgin. Ils ont également tenu, en avril 2017, un événement de bienfaisance sur le thème des abeilles, dans le cadre duquel ils ont fait don de 50 % des recettes amassées grâce à la vente de verres d’hydromel, un vin ancien au miel, fabriqué à l’aide de leurs propres miel et herbes. (Découvrez-en plus ici.)

Kathie et Stephen travaillent également avec les gens d’ALUS Elgin pour tenir des ateliers pratiques sur leurs projets ALUS, ainsi que pour organiser des visites des milieux concernés.

« Stephen et Katie Hotchkiss sont de merveilleux ambassadeurs pour le programme ALUS, affirme la coordonnatrice du programme ALUS Elgin, Alyssa Cousineau. Je suis impatiente de collaborer avec eux dans les prochaines années. »

Une séance de plantation d’arbres.

ALUS Elgin a organisé une séance de plantation d’arbres sur la ferme des Hotchkiss, en collaboration avec le programme d’intendance environnementale des jeunes brigadiers du ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l’Ontario, un programme estival destiné aux étudiants, qui leur permet de travailler à des projets de gestion des richesses naturelles dans leur collectivité. De gauche à droite : Austin Foltz, Isabella Murray-McKay et Emily Parmeter, brigadiers du MRNF; Tess Ward, coordonnatrice des brigadiers du MRNF; Heather Verhoeve, brigadière du MRNF; Stephen Hotchkiss, hôte et participant du programme ALUS Elgin; Paul Gagnon, superviseur des terres et des eaux de l’office de protection de la nature de la région de Long Point. Photo : Alyssa Cousineau (ALUS Elgin).

Partagez cette page

Offrir l’environnement en cadeau sous le sapin de Noël

Offrir l’environnement en cadeau sous le sapin de Noël

Les pratiques d’intendance de Catie et Gene dans leur ferme d’arbres de Noël font plus que réchauffer le cœur. Elles ont des effets tangibles sur l’environnement et la faune locale.  Peu d’endroits au Canada offrent une atmosphère festive toute l’année, mais la ferme...

Duane Movald reçoit le prix Dave Reid 2021 d’ALUS

Duane Movald reçoit le prix Dave Reid 2021 d’ALUS

Félicitations à Duane Movald, participant d'ALUS Brazeau et président de son comité consultatif de partenariat, qui a reçu le prix Dave Reid 2021 d'un montant de 10 000 $. Christine Campbell, chef divisionnaire principale, Ouest chez ALUS, remet à Duane le prix Dave...

Hope Jensen: Construire un paradis grâce à l’agriculture durable

Hope Jensen: Construire un paradis grâce à l’agriculture durable

La ferme champêtre de Hope Jensen, en Alberta, est plus qu’un simple refuge isolé. C’est un engagement envers l’agriculture durable et la protection de la faune. C’est au nord-ouest d’Eckville que Hope se construit depuis 2006 un petit coin de paradis en misant sur...