Tournée des milieux humides organisée par ALUS en Alberta

Le ministère de l’Environnement et des Parcs de l’Alberta et divers organismes partenaires se sont joints à ALUS pour faire une tournée spéciale des projets ALUS Parkland réalisés dans le sous-bassin-versant de Modeste.

Tournée de quatre projets ALUS en Alberta

En juin 2018, ALUS a invité un groupe composé de décideurs gouvernementaux et d’organismes partenaires de l’Alberta à faire une tournée de quatre projets ALUS situés dans le comté de Parkland, à l’ouest d’Edmonton.

 

En juin 2018, ALUS a invité un groupe formé de décideurs gouvernementaux et d’organismes partenaires de l’Alberta à faire une tournée des projets ALUS réalisés dans le comté de Parkland ayant un effet favorable sur la collectivité élargie.

ALUS a accueilli les 25 invités spéciaux provenant du ministère de l’Environnement et des Parcs de l’Alberta (EPA), du ministère de l’Agriculture et des Forêts de l’Alberta (AFA), de la société de gestion des habitats riverains de l’Alberta (Cows and Fish), du partenariat agro-environnemental de l’Alberta (Agri-Environmental Partnership of Alberta, AEPA), de l’alliance du bassin versant du Nord de la Saskatchewan (North Saskatchewan Watershed Alliance, NSWA), de l’Université de Guelph, d’EPCOR (l’entreprise de services publics responsable de l’approvisionnement en électricité et en eau à Edmonton) et de Viresco Solutions, un cabinet d’experts-conseils du domaine de l’environnement spécialisé dans l’intégration de la durabilité.

Sous la direction de Mme Jennifer Caudron, coordonnatrice du programme ALUS Parkland, les invités ont fait la tournée de quatre projets ALUS réalisés dans le comté de Parkland, à l’ouest d’Edmonton.

Tous ces projets sont mis en œuvre dans le sous-bassin-versant de Modeste du bassin de la rivière Saskatchewan Nord, où le programme de résilience et de remise en état des bassins versants (Watershed Resiliency and Restoration Program, WRRP) du ministère de l’EPA aide ALUS Canada, en partenariat avec ALUS Parkland, ALUS Brazeau et ALUS Wetaskiwin-Leduc, à améliorer une superficie de 650 acres afin d’atténuer les inondations et les effets des sécheresses et d’améliorer la qualité de l’eau au cours des trois prochaines années. Pour en savoir plus sur cette initiative, cliquer ici.

Eldon Greanya

The first two stops on the AEP tour were both located at Greanya Farm, an idyllic and pastoral livestock operation owned by Eldon Greanya, Chair of ALUS Parkland’s Partnership Advisory Committee (PAC).

Les deux premiers arrêts de la tournée du ministère de l’EPA se trouvaient sur la ferme Greanya, une exploitation d’élevage idyllique située dans un décor champêtre et appartenant à M. Eldon Greanya, président du CCP d’ALUS Parkland.

ALUS aide M. Greanya à protéger ses milieux humides à l’aide de clôtures sans danger pour les animaux sauvages qui empêchent ses bovins de s’abreuver directement dans les milieux humides et d’endommager ainsi la zone riveraine fragile et les terrains boisés environnants. Pour tous il était clair que les projets ALUS non seulement procurent des services écosystémiques d’assainissement de l’eau et de l’air, mais permettent aussi d’enrichir la biodiversité.

Les cris d’oiseaux noirs aux ailes de couleur rouge, mêlés au volettement des papillons, ont fourni une bande sonore harmonieuse lors du premier arrêt, pendant qu’une biche et son faon bondissaient dans la prairie au moment du second arrêt.

La famille Greanya a aussi entrepris des projets ALUS destinés à préserver la qualité de l’eau d’un ruisseau qui s’écoule vers la propriété de leurs voisins, Tomahawk Cattle Ranch. Les participants à la tournée du ministère de l’EPA ont suivi ce ruisseau pour se rendre dans le gros ranch du comté de Parkland, dont la superficie couvre plus d’un quart de section de mille carré (14 000  acres).

Propriété de la Western Ranchlands Corporation, Tomahawk Cattle Ranch est géré avec beaucoup de soin par M. Gerry Taillieu, un membre du CCP d’ALUS Parkland qui a remporté le prix de l’Innovation des producteurs d’ALUS Canada 2016 pour son engagement exceptionnel envers un aménagement du territoire agricole qui contribue à procurer des services écologiques, par l’entremise du programme ALUS.

« Nous pouvons apporter des améliorations vraiment importantes à notre terre en installant le bon type de clôture et le bon type de système d’alimentation en eau, et en recourant à la science », a affirmé M. Taillieu. Nous savons par expérience qu’une bonne gestion des herbages entraîne une augmentation de la faune. »

Gerry Taillieu

Sur les lieux d’un projet ALUS réalisé sur le Western Ranchlands Tomahawk Ranch et géré par M. Gerry Taillieu, un participant au programme ALUS (au centre), Mme Jennifer Caudron, coordonnatrice du programme ALUS Parkland (à gauche), et Mme Krista Quesnel, directrice de la viabilité de la collectivité du comté de Parkland (à droite), aident M. Taillieu à présenter les projets ALUS réalisés sur ce site.

Taillieu a présenté aux membres du groupe l’un des premiers projets ALUS Parkland à avoir été entrepris. Le projet porte sur la protection d’un ruisseau par l’installation, en 2012, d’une clôture à bovins sans danger pour la faune. Les avantages sont devenus évidents presque immédiatement.

Cependant, aujourd’hui, six ans plus tard, la végétation riveraine non perturbée est encore plus impressionnante. Ce projet ALUS sert à filtrer l’eau de ruissellement qui s’écoule dans le ruisseau, ce qui réduit la turbidité et le risque de contamination microbienne de l’eau du ruisseau qui finira par s’écouler vers la ville d’Edmonton où des millions de personnes comptent sur une eau potable salubre et propre.

Le dernier arrêt de la tournée du ministère de l’EPA se trouvait dans une zone humide appartenant à Mme Maria et M. Darren Smith, des participants au programme ALUS nouveaux et novateurs. Les propriétaires terriens précédents avaient asséché la zone afin de créer une terre cultivée. Maria et Darren Smith ont travaillé avec ALUS afin de reconstruire et d’améliorer l’ancienne zone humide.

Ils ont entouré la nouvelle zone humide d’un large éventail d’espèces de plantes indigènes afin de filtrer l’eau de ruissellement des champs, de piéger le carbone et d’offrir un habitat faunique. Les plantes ont été soigneusement choisies pour leur capacité de résistance aux effets du changement climatique et leur chance de succès continu dans les années à venir.

Darren Smith

« Nous voulons utiliser cette terre le plus efficacement possible pour de nombreuses pratiques agricoles, notamment comme pâturage pour les bovins et les cochons, pour une ferme florale, une serre, des arbres fruitiers comestibles et une prairie de fauche, tout en procurant des biens et des services écologiques par l’entremise d’ALUS », a expliqué M. Darren Smith, un participant au programme ALUS Parkland.

 

La ferme Smith regorge de potentiel. « Nous voulons utiliser cette terre le plus efficacement possible pour de nombreuses pratiques agricoles, notamment comme pâturage pour les bovins et les cochons, pour une ferme florale, une serre, des arbres fruitiers comestibles et une prairie de fauche, tout en procurant des biens et des services écologiques par l’entremise d’ALUS », a expliqué Darren.

« Dans l’ensemble, je pense que la tournée d’amélioration des terres humides organisée par ALUS a permis aux participants de mieux comprendre la façon dont ALUS peut atteindre ses objectifs d’aménagement du territoire et satisfaire les exigences en matière d’atténuation énoncées dans la politique sur la conservation des terres humides de l’Alberta », a souligné Mme Christine Campbell, directrice de la division de l’Ouest d’ALUS Canada.

« La tournée leur a aussi permis de mieux comprendre la manière dont les partenariats entre les organisations qui appuient les projets d’infrastructures naturelles dans la province pourraient être renforcés. »

Les participants à la tournée du ministère de l’EPA ont constaté de visu les solutions concrètes qu’ALUS peut apporter à certains des problèmes environnementaux les plus importants auxquels sont confrontées les collectivités canadiennes, comme les inondations dévastatrices qui sont de plus en plus répandues dans de nombreuses régions du Canada.

Tous ces projets ALUS servent à améliorer les zones humides et riveraines locales qui procurent des services écosystémiques et d’infrastructures naturelles à la collectivité, comme l’atténuation des inondations et des effets des sécheresses, et aident les municipalités situées en aval à fournir une eau potable salubre et propre à leurs citoyens.

Lara Ellis

Pendant la tournée du ministère de l’EPA, Mme Lara Ellis, directrice des initiatives stratégiques d’ALUS Canada, a décrit le type de projets ALUS qui seront financés au cours des trois prochaines années grâce à une subvention du WRRP. Le programme aidera ALUS à améliorer une superficie de 650 acres aux fins d’atténuation des inondations et des effets des sécheresses et d’amélioration de la qualité de l’eau, et il appuiera la recherche scientifique afin d’évaluer et de modéliser le coût économique et les avantages des infrastructures naturelles dans le sous bassin versant de Modeste.

 

Partagez cette page

Offrir l’environnement en cadeau sous le sapin de Noël

Offrir l’environnement en cadeau sous le sapin de Noël

Les pratiques d’intendance de Catie et Gene dans leur ferme d’arbres de Noël font plus que réchauffer le cœur. Elles ont des effets tangibles sur l’environnement et la faune locale.  Peu d’endroits au Canada offrent une atmosphère festive toute l’année, mais la ferme...

Duane Movald reçoit le prix Dave Reid 2021 d’ALUS

Duane Movald reçoit le prix Dave Reid 2021 d’ALUS

Félicitations à Duane Movald, participant d'ALUS Brazeau et président de son comité consultatif de partenariat, qui a reçu le prix Dave Reid 2021 d'un montant de 10 000 $. Christine Campbell, chef divisionnaire principale, Ouest chez ALUS, remet à Duane le prix Dave...

Hope Jensen: Construire un paradis grâce à l’agriculture durable

Hope Jensen: Construire un paradis grâce à l’agriculture durable

La ferme champêtre de Hope Jensen, en Alberta, est plus qu’un simple refuge isolé. C’est un engagement envers l’agriculture durable et la protection de la faune. C’est au nord-ouest d’Eckville que Hope se construit depuis 2006 un petit coin de paradis en misant sur...