ALUS et ses partenaires créent un impact positif sur le bassin du lac Érié

Algal bloom in Lake Erie.
Efflorescence algale nuisible dans le lac Érié en 2017. Image de l’observatoire terrestre de la NASA, par Joshua Stevens, à partir de données Landsat de l’U.S. Geological Survey.

Grâce au financement de Tech for Nature de RBC, ALUS travaillera avec le Dr Wanhong Yang de l’Université de Guelph afin de tirer parti d’un outil de modélisation sophistiqué et fabriqué au Canada, IMWEBs, pour soutenir des projets locaux qui construisent une infrastructure basée sur la nature dans le bassin du lac Érié.

Ces projets permettront de lutter contre les efflorescences algales nuisibles  dans le lac Érié. On estime qu’au cours des 30 prochaines années, celles-ci causeront des dommages environnementaux et économiques de 6 milliards de dollars dans les secteurs des pêcheries commerciales, du traitement de l’eau et du tourisme, et ce, au Canada seulement. L’infrastructure naturelle permettra également d’accroître la résilience au changement climatique, qui menace d’augmenter le ruissellement des nutriments, lesquels alimentent les efflorescences algales nuisibles dans le lac Érié.

« Nous sommes extrêmement reconnaissants à RBC pour son soutien à ce projet fondamental », a déclaré Lara Ellis, première vice-présidente des politiques et des partenariats pour ALUS. « L’outil de modélisation IMWEBs du Dr Wanhong Yang est un système éprouvé d’une valeur considérable, et nous sommes ravis de le mettre à profit pour soutenir la santé du lac Érié. »

IMWEBs (Integrated Modelling for Watershed Evaluation of BMPs) est le seul système au Canada qui quantifie les services écosystémiques (séquestration du carbone, qualité/quantité d’eau, biodiversité) fournis par la restauration de la nature sur le terrain, au niveau d’un champ, d’une ferme, d’un bassin versant ou d’une région. Le modèle IMWEBs intègre les données environnementales et les caractéristiques des projets afin de prédire leurs résultats, notamment l’amélioration de la qualité de l’eau, l’atténuation des inondations et des sécheresses, la réduction des émissions de gaz à effet de serre et la rétention des nutriments.

Avec le soutien de la RBC, le projet pilote d’ALUS déploiera IMWEBs dans trois sous-bassins hydrographiques du lac Érié (Kettle Creek, Catfish Creek, Big Otter Creek) afin de quantifier et d’aider à prioriser les projets d’intendance ALUS susceptibles de procurer les plus grands avantages. Le projet permettra de soutenir les décisions locales, d’encourager les investissements progressifs et, surtout, d’améliorer la qualité de l’eau, la séquestration du carbone et la biodiversité.

ALUS partagera plus de détails sur le projet, ses partenaires, ses impacts et ses réussites dans les mois à venir.

Partagez cette page

Voici Roger Marcil, un pionnier d’ALUS

Voici Roger Marcil, un pionnier d’ALUS

Harmoniser agriculture et environnement pour redonner à la communauté et à la nature. Roger Marcil, agriculteur à la retraite, a peut-être abandonné le pâturage des bovins Simmental, mais il n'a pas abandonné ses terres, au contraire!Roger Marcil a été le premier...

Aurora et le projet New Acre, ensemble pour le mieux

Aurora et le projet New Acre, ensemble pour le mieux

ALUS est ravi d'annoncer une commandite de 50 000 $ du projet New AcreTM par Aurora, un leader mondial de l'industrie du cannabis desservant à la fois les marchés médicaux et de consommation. Cette commandite créera une valeur partagée pour les clients d'Aurora en...