ALUS et ses partenaires lancent un projet d’intendance de l’eau au lac Winnipeg

Ce projet atténuera les risques liés à l’eau, renforcera la résilience agricole et créera de la valeur pour les parties prenantes et les collectivités du bassin du lac Winnipeg.

 

Cette photo montre une zone tampon de graminées vivaces sur les rives de la rivière Marsh à ALUS Seine Rat Roseau. Ces graminées résistent aux crues fréquentes de la rivière, réduisant ainsi les impacts des inondations sur les terres agricoles.

WINNIPEG, MB, 3 février 2022 – Plusieurs multinationales et organismes environnementaux sans but lucratif sont à l’origine d’une nouvelle approche de la gestion de l’eau dans le bassin versant du lac Winnipeg.  

« Le projet d’intendance de l’eau du bassin du lac Winnipeg est une collaboration innovante visant une approche plus formelle de l’intendance de l’eau sur les terres agricoles, dans le but d’avoir un impact positif face à certains des défis environnementaux et climatiques les plus pressants dans les Prairies », affirme Mike Nemeth, conseiller principal, durabilité agricole et environnementale, Nutrien – le plus grand producteur d’engrais au monde. « Le projet réunit des agriculteurs, des entreprises, des organismes environnementaux sans but lucratif et des groupes de protection des bassins versants pour élaborer des solutions évolutives visant à soutenir la production agricole en renforçant la résilience agricole, et en améliorant la durabilité de la chaîne d’approvisionnement agroalimentaire. » 

Le projet sera guidé par un comité directeur composé de représentants de chacun des partenaires. Le concept du projet a été conçu lorsqu’ALUS et le Conseil de l’Eau ont approché les entreprises partenaires en vue d’un effort conjoint pour améliorer la qualité et la quantité de l’eau dans l’est des prairies canadiennes, grâce à des pratiques d’intendance des terres agricoles. De nombreuses variables influencent la santé d’un bassin versant et il est indéniable que l’agriculture a un rôle à jouer dans la recherche de solutions visant à produire des cultures saines aux retombées environnementales positives.   

La première étape du projet consiste à travailler avec les producteurs des districts hydrographiques de Seine Rat Roseau et Redboine, dans le cœur agricole du Manitoba. Se basant sur la norme internationale de gestion de l’eau de l’Alliance for Water Stewardship (norme AWS), le gestionnaire de projet accompagnera les agriculteurs dans l’élaboration d’un plan d’intendance de l’eau. Le plan évaluera tout d’abord l’utilisation et la gestion actuelles de l’eau par les producteurs agricoles afin d’identifier les enjeux potentiels liés à l’eau dans l’exploitation agricole. Le plan habilitera les propriétaires fonciers, en leur fournissant un contexte favorable, ainsi que des ressources et des outils pour améliorer leurs pratiques d’intendance des sols, de l’eau et des nutriments. De meilleures pratiques permettront d’atténuer les risques liés à l’eau, de renforcer la résilience des exploitations agricoles et de créer de la valeur pour les parties prenantes et les collectivités. 

Lancé cette année, le projet pilote se poursuivra jusqu’en 2023, tandis que les projets sur les terres agricoles dureront au moins cinq ans à compter du lancement du projet. 

CITATIONS 

« Nous avons été ravis de constater l’enthousiasme à travailler collectivement ; le leadership des entreprises occupe une part essentielle dans la conduite d’un changement positif pour une meilleure utilisation et gestion de l’eau. Les avantages d’une stratégie globale de gestion responsable de l’eau comprennent la réduction des risques matériels pour les entreprises, le renforcement des liens avec les partenaires locaux et des résultats positifs pour les ressources en eau locales – ce dernier point étant encore plus essentiel avec le changement climatique. » 
Matt Howard, vice-président pour la gestion responsable de l’eau, The Water Council 

« Le maintien de la production de pommes de terre au Manitoba est au cœur des priorités et du succès de Simplot.  Travailler en étroite collaboration avec des partenaires de l’industrie, des groupes environnementaux et des groupes de défense des bassins versants nous permet d’examiner la gestion de l’eau pour en faire bénéficier l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement alimentaire. » 
Brandy Wilson, directrice du développement durable mondial, J.R. Simplot Company 

« Les agriculteurs canadiens sont constamment confrontés à des défis agronomiques nouveaux et complexes. Nous sommes ravis de figurer parmi les partenaires pour le lancement du projet d’intendance de l’eau du bassin versant du lac Winnipeg, car nous croyons qu’une agriculture fonctionnelle et durable joue un rôle essentiel pour relever le défi de l’approvisionnement mondial en eau. BASF s’engage à protéger les ressources en eau et à en faire une utilisation responsable et durable. En utilisant des solutions agricoles novatrices et en participant à des programmes d’intendance comme celui-ci, les agriculteurs peuvent améliorer la santé des plantes, les rendements et la qualité des aliments tout en réussissant mieux à gérer et à protéger l’eau de façon durable. Ensemble, nous pouvons aider les agriculteurs canadiens à trouver le bon équilibre pour obtenir un meilleur rendement tout en contribuant à façonner un avenir durable pour l’agriculture. » 
Katja Rochacewich, directrice de l’intendance, BASF 

 « Nous avons investi dans plusieurs programmes dans l’ensemble de la région pour aider à renforcer la capacité des agriculteurs et des partenaires locaux à mettre en œuvre des systèmes agricoles régénératifs qui améliorent la santé des sols et de l’eau, ainsi que la biodiversité et la résilience économique des exploitations. Orienter les agriculteurs vers les défis pressants de la qualité de l’eau dans le bassin du lac Winnipeg et fournir des ressources pour aider à mettre en œuvre des solutions démontrera à quel point la restauration des processus du cycle de l’eau et des nutriments dans les fermes profite aux agriculteurs et au réseau d’écosystèmes auquel leurs fermes sont connectées, y compris le lac Winnipeg. » 
Dr Steven Rosenzweig, responsable scientifique de l’agriculture chez General Mills 

 « Le programme ALUS est très populaire auprès des producteurs qui veulent restaurer des zones naturelles pour créer une résilience contre la sécheresse et les inondations de plus en plus fréquentes. Ce projet a le potentiel de mettre à l’échelle de manière significative les actions visant à prévenir les impacts des saisons changeantes et des phénomènes météorologiques violents d’une manière qui s’intègre aux opérations et à l’éthique des producteurs. » 
Lara Ellis, première vice-présidente, Politique et partenariat, ALUS 

 

CONTACT  

 Pour plus d’informations : 
Will Bailey Elkin, chef de projet  
[email protected] 

 

Restaurer la biodiversité par la marge

Restaurer la biodiversité par la marge

Les agriculteurs et agricultrices d’ALUS ont les outils et le savoir-faire pour restaurer la biodiversité dans l’intérêt de tous les Canadiens et Canadiennes. C’est le moment d’investir en eux. Il y a près de 15 millions d’hectares de terres agricoles marginales ou...

Aider les cultivateurs à exercer une saine intendance de l’eau

Aider les cultivateurs à exercer une saine intendance de l’eau

Une action collaborative menée à l’échelle de la chaîne d’approvisionnement réunit des partenaires dans le cadre d’un projet pilote d’intendance de l’eau au profit du lac WinnipegLes intervenants discutent du projet pilote lors d’une réunion à Winnipeg, le 29 juin. De...