Notre histoire

ALUS aide les agriculteurs et les éleveurs à mettre en place des solutions fondées sur la nature sur leurs terres afin de soutenir l’agriculture et la biodiversité au profit des collectivités et des générations futures.

ALUS offre un soutien financier et technique direct à un réseau d’agriculteurs et d’éleveurs qui fournissent des services écosystémiques dans leurs collectivités, tels qu’un air plus pur, une eau plus propre, la séquestration du carbone, le contrôle de l’érosion, l’atténuation des inondations, le soutien aux pollinisateurs et l’habitat de la faune.

2000

Le concept ALUS naît de longues discussions au sein de la communauté agricole pour tenter de combler les lacunes des approches traditionnelles de la conservation. Conçu et développé à l’origine par Rob Olsen et Jonathan Scarth de la Delta Waterfowl Foundation, et Ian Wishart de l’organisation Keystone Agricultural Producers au Manitoba, le programme Alternative Land Use Services (ALUS) commence à être offert par la Delta Waterfowl Foundation en 2000.

2004

Le document original présentant le concept ALUS est suivi en 2004 d’une proposition, ALUS : The Farmer’s Conservation Plan, co-écrite par le Dr Robert Bailey, de la Delta Waterfowl Foundation, et Dave Reid, du Norfolk Land Stewardship Council. Ce dernier deviendra plus tard le chef divisionnaire de l’Est ainsi que le directeur de recherche d’ALUS Canada. Le document, qui énonce les principes originaux du programme, est toujours considéré comme la « Bible d’ALUS ».

2006

Le tout premier projet pilote ALUS du Canada se déroule de 2006 à 2009 dans la municipalité rurale de Blanshard, dans le district de conservation de la rivière Little Saskatchewan au Manitoba. Financé par le gouvernement provincial et la Weston Family Foundation, le projet pilote est dirigé par Keystone Agricultural Producers, la plus grande organisation agricole du Manitoba, et bénéficie du soutien de la Delta Waterfowl Foundation.

2007

En septembre 2007, ALUS est lancé en Ontario, plus précisément dans le comté de Norfolk, au cœur de la région agricole du tabac. Aujourd’hui, ALUS Norfolk demeure le plus ancien programme ALUS en activité au Canada.

2008

Alors que le mot se répand au sujet d’ALUS, les fonctionnaires provinciaux de l’Île-du-Prince-Édouard rencontrent les gens d’ALUS Norfolk et, en 2008, ils mettent en œuvre le programme à l’échelle de la province. L’Île-du-Prince-Édouard est la première et la seule juridiction au Canada à avoir un programme ALUS soutenu par la province, cogéré par le ministère de l’Agriculture et des Pêches et le ministère des Communautés, des Terres et de l’Environnement de l’Île-du-Prince-Édouard.

2010

Ayant mis au point une méthodologie éprouvée, testée et fondée sur des principes scientifiques solides et bénéficiant d’une forte participation de la communauté grâce au modèle de comité consultatitf de partenariat perfectionné dans ALUS Norfolk, le programme ALUS est prêt à être exporté vers de nouvelles collectivités à travers le pays. Sous les auspices de Delta Waterfowl, ALUS est lancé en Alberta en 2010.  Le comté de Vermilion River, à l’est d’Edmonton, lance alors un projet pilote qui inscrit plus de 1 000 acres au cours de sa première année. ALUS Vermilion River est toujours en opération.

2012

ALUS commence à se développer en Alberta et en Ontario : en 2012, le comté de Parkland devient la deuxième collectivité albertaine à lancer un programme ALUS. En Ontario, ALUS plante ses racines dans le comté d’Elgin, en commençant par un projet pilote dans le canton de Bayham, qui deviendra plus tard ALUS Elgin. Le programme ALUS est également introduit dans les comtés de Grey et Bruce en tant que projet pilote en 2012, et lancé dans la région d’Ottawa, sous le nom d’ALUS Ontario East.

2013

ALUS est lancé dans le comté de Red Deer, en Alberta, en 2013.  ALUS Red Deer County complète les programmes existants offerts par le comté aux producteurs locaux. Avec ALUS, les agriculteurs et les éleveurs sont désormais payés pour établir et maintenir des projets produisant des services écosystémiques sur leurs terres.

2014

ALUS est relancé au Manitoba en 2014, sous la forme d’un partenariat avec le district de conservation de Little Saskatchewan River.  ALUS Little Saskatchewan River comprend le projet pilote original de Blanshard, ainsi qu’une zone beaucoup plus étendue autour de celui-ci. Le district de conservation couvre ainsi un territoire d’environ un million d’acres ou 4000 kilomètres carrés.

2015

ALUS a été lancé en Saskatchewan en 2011, mais le projet prend de l’expansion en 2015, avec la formation du programme ALUS WUQWATR (Wascana and Upper Qu’Appelle Watershed), ainsi que du projet ALUS Saskatchewan Assiniboine Project, un partenariat entre ALUS, la Assiniboine River Watershed Association et la Saskatchewan Farm Stewardship Association.

En Alberta, le comté de Mountain View devient la quatrième collectivité albertaine à adopter ALUS, tandis que le comté de Wetaskiwin et le comté de Leduc se sont associés pour gérer un programme conjoint nommé ALUS Wetaskiwin-Leduc. Un partenariat entre ALUS et le comté de Lac Sainte-Anne débute en 2015 sous la forme d’un projet pilote de trois ans axé sur la restauration des zones humides.

En Ontario, le programme ALUS Lambton démarre en 2015, dans le cadre d’un partenariat avec Ontario NativeScape, une division du Rural Lambton Stewardship Network.

2016

En 2016, ALUS quitte le nid de Delta, et est relancé sous le nom d’ALUS Canada, A Weston Family Initiative, un organisme de bienfaisance enregistré. Le don de 5 millions de dollars de la Weston Family Foundation, visant à contribuer à soutenir l’expansion d’ALUS Canada à travers le pays, est annoncé en novembre à la Royal Agricultural Winter Fair de Toronto.

Et l’expansion a lieu! ALUS lance trois nouveaux programmes ALUS en Alberta, grâce à des partenariats avec le comté de Flagstaff, le comté de Brazeau et le comté de Northern Sunrise. ALUS Northern Sunrise est d’ailleurs la collectivité ALUS la plus septentrionale du Canada, située dans la magnifique région de Peace au nord-ouest de l’Alberta.

En Ontario, le programme ALUS Bayham s’étend, devenant ALUS Elgin. Et, en partenariat avec la Fédération de l’UPA de la Montérégie, ALUS Canada établit le tout premier programme ALUS au Québec, ALUS Montérégie.

Toujours dans le cadre de ses visées d’expansion, ALUS lance également un programme corporatif, le projet New Acre™.

En 2016, ALUS remporte deux distinctions majeures. Le Shared Footprint Award de l’Alberta Emerald Foundation, parrainé par l’Alberta Real Estate Foundation, témoigne du dévouement des collectivités ALUS de l’Alberta à établir ALUS comme le mécanisme privilégié pour assurer l’intendance des terres agricoles. De plus, notre PDG Bryan Gilvesy et trois membres de la direction d’ALUS sont nommés parmi les « Clean16 » du Canada lors de la remise des prix Clean50, en reconnaissance de leur approche novatrice visant à créer de nouveaux marchés pour la conservation à l’échelle locale.

2017

En 2017, ALUS annonce une subvention de la Fondation Trillium de l’Ontario (FTO), destinée à aider à établir de nouvelles collectivités ALUS en Ontario et à transformer trois collectivités pilotes existantes – ALUS Elgin, Grey Bruce et Ontario East – en programmes ALUS permanents. Ainsi, le programme ALUS aest lancé dans la région de Peterborough, dans le cadre d’un partenariat entre ALUS Canada et l’Ontario Federation of Anglers and Hunters, tandis que les programmes ALUS Middlesex et ALUS Chatham-Kent sont également établis.

La même année, ALUS et le philanthrope albertain David Bissett, un partisan de longue date d’ALUS, annoncent « The Bissett Action Fund », qui soutient les projets environnementaux dans les fermes et les ranchs du sud de l’Alberta, aidant les agriculteurs et les éleveurs à maintenir près de 200 projets ALUS entre le comté de Vermilion River à l’est et les comtés de Lac Ste. Anne et de Parkland à l’ouest.

Toujours en Alberta, ALUS Canada s’associent au comté de Lacombe pour établir la 22e collectivité ALUS au Canada.

2018

ALUS et le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard signent un accord historique pour aider à conserver les espèces d’oiseaux des prairies menacées dans cette province.

En novembre de cette même année, ALUS coorganise le tout premier forum sur les infrastructures naturelles du pays.

ALUS lance trois nouvelles collectivités en Ontario, soit ALUS Middlesex, ALUS Peterborough et ALUS Chatham-Kent. Deux nouvelles collectivités ALUS sont également établies en Alberta, soit ALUS Wheatland et ALUS Rocky View.

2019

ALUS établit un partenariat avec le gouvernement du Manitoba dans le cadre du programme GROW. L’organisation reçoit aussi de nombreux nouveaux financements de la part de la Alberta Real Estate Foundation, d’Environnement et Changement climatique Canada par le biais du programme du bassin du lac Winnipeg, ainsi que de Pêches et Océans Canada par le biais du Fonds naturel canadien pour les espèces aquatiques en péril (CNFASAR). Enfin, la Fondation Intact annonce également son soutien à ALUS.

La TD est le commanditaire du lancement officiel du projet New Acre™.

ALUS lance deux nouvelles communautés, soit ALUS Seine Rat Roseau au Manitoba et ALUS Vulcan en Alberta.

2020

2020 est une année pas comme les autres, dont on se souviendra pour tant de raisons. Chez ALUS, nous nous en souviendrons entre autres comme de l’année où nous avons reçu un don de 300 000 $ d’un donateur anonyme ! Nous recevons aussi cette même année un nouveau financement du Partenaire canadien de l’agriculture.

ALUS Little Saskatchewan River devient ALUS Assiboine West tandis qu’ALUS Seine Rat River devient ALUS Seine Rat Rouseau.

ALUS organise sa toute première conférence nationale PAC. L’événement entièrement virtuel rassemble plus de 50 personnes, dont des membres des comités consultatif de partenariat et des coordonnateurs assurant le succès du programme à travers tout le pays. Parmi les conférenciers figurent des membres de l’équipe ALUS et des partenaires de recherche de l’Université de Guelph.

ALUS créé également un nouveau poste d’agent de liaison, afin de soutenir les comités consultatifs de partenariat (CCP) d’ALUS à travers le pays.

Le futur

Alors qu’ALUS et le projet New Acre continueront de recueillir de nouveaux fonds, le programme ALUSpour suivra son expansion dans de nouveaux territoires, permettant a à de plus en plus de collectivités de bénéficier du programme ALUS.