Salle de presse

Un agriculteur de l’Î-P-É et son petit-fils gèrent leurs terres pour les générations futures - ALUS

ALUS contribue à la protection de la qualité de l’eau et à l’élargissement des corridors fauniques à Circle H Farms

Will Brown et son grand-père, John Hayden
Quand le jeune Will Brown prendra la relève de son grand-père, John Hayden, il représentera la sixième génération de cette exploitation familiale. La saine intendance de ces terres est donc d’une importance capitale pour la famille. (Photo: Shawn Hill)

Quand Will Brown prendra la relève de son grand-père John Hayden, il représentera la sixième génération d’agriculteurs à Circle H Farms, une exploitation familiale de Cherry Valley, à l’Île-du-Prince-Édouard. La saine intendance de ces terres est donc d’une importance capitale.

« L’habitat faunique et la qualité de l’eau devraient être deux priorités clés, pas seulement à Circle H Farms, mais dans l’ensemble du milieu agricole, ainsi que dans la société en général, affirme M. Brown. En tant qu’agriculteurs, nous sommes mieux placés que quiconque pour avoir une incidence positive sur l’environnement. »

Avec ses 1 400 acres de culture céréalière et d’oléagineux, Circle H Farms est partenaire ALUS depuis 2009. Nombre de ses projets ALUS réduisent efficacement l’érosion des sols, ce qui contribue à la protection de la qualité de l’eau à l’Île. En plus d’installer des structures de conservation des sols, comme des bermes cultivables et des voies d’eau gazonnées, la ferme a graduellement cessé la culture des terres trop abruptes.

Aujourd’hui, ces champs servent de zone tampon entre les terres cultivées et les terres humides de l’exploitation, comme l’imposante baie Orwell qui longe plus de 600 pi (183 m) de ses terres et se jette dans le détroit de Northumberland, entre l’île et le continent.

Par exemple, Circle H Farms a mis en jachère le bas d’un champ qui descend dans la baie. Ainsi, elle ajoute près de 400 pi (120 m) à la zone tampon réglementaire de 50 pi (15 m) qui protège déjà le marais littoral, et permet de la prolonger jusqu’à une deuxième zone tampon, qui protège une petite source d’eau douce en bordure du projet.

Avec la régénération naturelle de toute la zone, où la forêt reprend ses droits, le projet ALUS offre un excellent habitat à la faune tout en contribuant à protéger la qualité de l’eau.

 

Circle H Farms laisse en jachère le bas d’un champ cultivé
Avec l’appui d’ALUS, Circle H Farms laisse en jachère le bas d’un champ cultivé (1.4 ha) pour aider à protéger le marais littoral de la baie Orwell. Maintenant, la forêt reprend ses droits dans toute la zone, offrant un excellent habitat à la faune tout en contribuant à protéger la qualité de l’eau. (Photo: Shawn Hill)

« Comme chasseur, je sais à quel point il est important de préserver des zones sauvages, surtout celles près des cours d’eau et des terres humides, déclare M. Hayden.

« J’aime vraiment ALUS, parce que le programme favorise l’élargissement de corridors fauniques qui sont importants dans un milieu développé comme le nôtre. Quand j’inspecte mes projets ALUS, je n’en reviens pas de la présence de la faune. »

Afin de souligner sa contribution exceptionnelle à la protection et à l’amélioration du milieu naturel, le comité de valorisation de la rivière Piscquid a remis un prix d’intendance environnementale à Circle H Farms en 2012.

Rester en contact